Comment réussir les mathématiques et comment enseigner les mathématiques aux jeunes


Comment réussir les mathématiques et comment enseigner les mathématiques aux jeunes

Le philosophe éveillé

expérience de la solitude

Si la magie est du domaine de l’irrationnel, et les mathématiques du domaine du rationnel, par conséquent il serait invraisemblable d’utiliser la magie pour comprendre voir échouer les cours de mathématiques. Raisonnablement un tel sujet est envisageable pour les besoins de notre propos. En effet, l’utilité d’une telle approche se situe principalement au markéting du sujet et du titre même. Voyons voir.

Faire de la magie suppose de véritables connaissances des rituels, des formules, des potions et des symboles. N’importe qui ne peut pas s’improviser magicien ou sorcier. Ça prend tout aussi une certaine disposition et d’attitude et un ensemble d’exercices et de pratiques qui servent à maitriser un ensemble de forces. Tout ce qu’un magicien doit faire et doit savoir il faut qu’il les maitrise avec justesse car toute erreur ou encore tout manquement donne d’autres résultats et peut être catastrophique pour celui qui s’en sert.

De même tout bon magicien ou tout bon sorcier sait d’emblé que pour exercer leur profession doit avoir une certaine responsabilité envers eux-mêmes et envers le reste de la société. Cette responsabilité s’articule autour de trois axes. Un axe du sacré qui implique le respect des esprits et des forces invoquées ou à invoquer. Le second axe est le respect du savoir accumulé en ce sens, on ne peut pas utiliser ses connaissances pour nuire aux autres. Et enfin, le développement de ses capacités sensorielles et plus précisément son intuition personnelle. La variable du temps est pris en compte par tous les paramètres utilisés dans les formules équationnelles qui elles donnent des résultats spécifiques et générales des réalités conceptuelles. Pour qu’un magicien puisse réussir ses recettes il doit intégrer plus de variables dans ses formules ou des systèmes.

Alors comment échouer les mathématiques par la magie? Je ne tarderai pas ici et maintenant un instant en vous disant qu’en ce qui me concerne, je dis souvent que j’ai toujours détester les mathématiques et en me préoccupant de façon naturelle à tout ce qui touche la magie et le domaine de l’irrationnel. Pour comprendre cet appétit pour la magie et la sorcellerie, il faut comprendre que je suis né un deux mars c’est-à-dire, que je suis poisson mais aussi que je suis ascendant lion.

Tout ce que me dit l’astrologie et les quelques voyances que je me suis fait faire confirme un certain dont chez moi pour le domaine du paranormal. En même temps j’ai su très jeune que j’avais une grande imagination et que je pouvais raconter comme si c’était su et maitrisé n’importe quelle histoire à mes amis et à ma famille. Je savais également que grâce à mon imagination et à mon intelligence que je pouvais concevoir n’importe quoi. Je voyais d’abord par mon cerveau qu’avec mes yeux  qui sont aussi perçants.

Très jeune j’avais appris également que de grandes personnalités étaient nées sous le signe des poissons entre autre, Victor Hugo, Einstein, Gorbatchev, Élisabeth Taylor pour ne citer que ceux-là. J’avais donc de véritables exemples qui me donnaient un éventail de domaines dans lesquels je pouvais exceller. Je me disais que je suis comme ces personnes et je possédais des talents comparables à ces grandes figures de la politique, de la littérature, de la science et du monde du spectacle.

Plus tard, voyant que je pouvais écrire grâce à mon imagination je me mettais à écrire des textes poétiques et philosophiques mais également je pouvais m’exprimer avec une très grande confiance tout en improvisant partout où je pouvais le faire. Mais plus encore, j’avais vite compris lorsque j’avais obtenu quelques 100% en mathématique par rapport à d’autres fois que j’obtenais des zéro pourcent, que la meilleure façon pour réussir les mathématiques c’était de me répéter dans la tête que j’avais tous les talents pour réussir les maths en me voyant réussir les mêmes belles notes lorsque j’obtenais des 100% de plus, je me visualisais échouer et étant donné que je détestais l’échec, mon subconscient n’admettait pas l’échec et c’est en ce sens que je répétais des affirmations comme par exemple : je connais mieux que quiconque les maths; je suis les maths, je connais tous les symboles, toutes les formules; j’anticipe mes profs sur leurs cours de maths; je peux faire tous les exercices proposés par les profs.

En réalité, la seule chose que j’arrivais à obtenir de moi-même c’était la confiance et non des résultats espérés. Plus tard, j’ai appris à cesser de me répéter ces maudites affirmations qui me faisaient plutôt passer pour un fou qu’un mathématicien pour faire de la magie pour comprendre les maths. D’abord moi qui me faisais  passer pour l’amoureux des maths commence par les détester et déconstruisant ce que j’avais pris du temps à construire parce cette méthode ne me convenait pas.

Oui, j’ai fait de la magie pour haïr les maths puis j’avais appris à les détester. Ma plus grande magie pour échouer les maths a commencé avec une remise en question des modèles et des méthodes d’apprentissage de tous mes profs en procédant différemment. Au lieu d’essayer de résoudre les problèmes et les exercices de maths, j’allais à la bibliothèque pour consulter les encyclopédies et chercher tous les termes mathématiques, tous les symboles, toutes les formules et compiler tous les exercices et les problèmes.

Vous me diriez qu’aujourd’hui, il suffit d’accéder à internet pour trouver les mêmes informations, je vous tant pis cependant, il faut faire d’abord les recherches puis compiler ces informations dans un cahier et même dans un fichier puis les imprimer afin de pouvoir les lire. Évidemment, ce qui a été magique dans ma méthode c’était de les écrire avec mes mains car je suis aussi ambidextre. De toute façon, mieux vaut écrire qu’imprimer c’est ce que je vous aurais conseillé. Mais à vous de trouver votre magie pour échouer les maths.

D’un autre côté, j’avais compris que ce qui faisait défaut à mes réussites en maths c’était la non-maitrise de certains outils de maths comme les fameuses calculatrices et les ordinateurs, alors dans mon temps, je cherchais les guides de mes calculatrices et
j’apprenais à faire les calculs afin de mieux connaitre les différentes fonctions que comportent les calculatrices scientifiques.

La majorité des fois que je n’arrivais pas à résoudre un problème ou encore à faire un exercice, c’était l’absence de cette connaissance. Et tous les mauvais élèves qui ont réussi leurs cours de maths, de physique et de chimie vous diront qu’ils savent très bien utiliser une calculatrice voilà pour ils sont comme ceux haïssent les maths.

En fait pour bien comprendre mes propos il faut voir en la magie une méthode nouvelle adaptée à mes besoins et qui me donnaient des outils efficaces pour mieux comprendre les maths en cherchant dans les dictionnaires et dans les encyclopédies toutes les définitions de tous les concepts de chacun des chapitres étudiés et à étudier. Ce pour n’importe quel cours et de ‘importe quelle discipline. Également bien connaitre sa calculatrice afin de savoir commet utiliser les fonctions qui servent à effectuer les calculs. Se donner une discipline d’apprentissage et envisager d’anticiper les cours et les présentations des profs et des assistants de cours.

Une fois que vous avez le discours des maths par l’usage continu dans toutes vos conversations les termes mathématiques puis en faisant continuellement des liens entre les cas de maths avec les expériences quotidiennes de la vie. Vous apprendrez par ce fait à développer votre langage mathématique mais en même votre intuition des maths. Au lieu d’aimer unilatéralement les maths ce sont les maths qui vous aimeront sans raison.

Alors, êtes-vous prêts à faire de la magie pour échouer les maths. Moi je l’ai fait et aujourd’hui je peux être fier d’haïr les mathématiques car le les comprenais.  Comme Dieu, aimez les maths pour mieux les détester.

Hermann Cebert

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s