Les Enfants de la Paroisse :mon fils, mon enfant


Le maître des idées

capter l’énergie du présent

 Mon fils, mon enfant

Si un jour, tu découvres que ton père n’est pas ton père

Différent et sans ressemblance aucune

Dis-toi que ton père n’est pas ton père

Mais continue d’apprécier le père qui n’est pas ton père

 

Les femmes gardent des secrets et parfois se demandent pourquoi

mon enfant, ton père est vivant et il existe dans les secrets de ta mère

Alors, comme ton père n’est pas ton père

on veut que tu sois l’enfant de la paroisse

 

Hélas, tu se saurais être la risée de personne

ni même l’enfant de la paroisse

Ta mère le sait et, un jour tu finiras par savoir

Car ton père existe et il est bien vivant

 

Un jour, une femme belle et intelligente me demanda

de revenir sur mes pas, alors que je me trouvais sur un autre chemin

très vite j’essayais de comprendre mais je n’y comprenais rien

Dans mon état d’idiotie d’alors je lui ai répondu non, un non ferme

 

Sans explication et sans annotation je n’avais véritablement aucune raison

de l’écouter ou de la suivre comme on peut le faire en situation de panique

J’avais décidé et je ne l’avais pas regretté, pour l’heure c’était la décision

À présent je me comprends avoir ainsi décidé, j’avais tort et j’avais raison

 

Je n’avais pas vraiment raison, le secret m’avait mal orienté

Ton père n’est pas ton père et je suis ton seul père

Je te cherche et je te trouverai, je te trouve

Tu devais le savoir, je suis ton père

 

Si à ton père qui n’est pas ton père et à ta mère qui est ta mère

je devais laisser un message car difficile à rejoindre

je dirais en une avalanche de mots et de phrases

les uns et les unes après les autres:

 

Tu pourras lui donner tous les trésors du monde

lui offrir toutes les attentions du monde

mais il sera comme son vrai père

beau, intelligent, et ambitieux

 

Tu pourras lui offrir tous les pères et les parrains de la paroisse

il aura les yeux, le regard et le physique de son père

ses doigts, ses mains, ses cheveux …… ses sourcils

seront toujours comme ceux de son vrai père

 

Les mystères l’intéressent, le goût du savoir l’habite

il hérite d’une grande intelligence

il a un grand caractère

sa générosité est celle d’un Roi

 

Observer sa vie et suivre son cheminement

Tu verras qu’il est hors du commun

Il est majestueux

C’est le roi ! et, tous les rois doivent se rencontrer,

je retrouverai mon fils

Hermann Cebert

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s