Les idéologies du régime de Joseph Michel Martelly


Le philosophe éveillé

expérience de la solitude

 

La présidence de Joseph Michel Joseph Martelly comme je l’ai présenté dans le dernier article n’était pas le fruit du hasard puisque les forces de gauche n’ont pas pu gérer leurs prises de pouvoir mais également parce que les puissances impérialises comme la France, les États-Unis pour ne citer que celles-là en complicité avec la bourgeoisie commerciale ne voulaient aucunément participer au démarrage et à la démocratisation du pays. Je faisais aussi remarquer que Martelly était un jeanclaudiste à savaoir qu’il opte pour un pouvoir dirigé uniquement par des mulâtres tandis que l’ex-premier Ministre Gary Conille quant à lui était issu du duvaliérisme noiriste doctrine que pratiquait l’ex dictaeur défunt François Duvalier.

Bien que Martelly et Conille aient pu s’entendre sur la destruction de l’ensemble des forces de l’opposition cependant du poin de vue identitaire et d’origine sociale, ces deux hommes avaient du mal à bien s’entendre sur un ensemble de compromis à faire en vue de faire marcher le pays.

 Si Marelly croyait dur comme une roche qu’il faut liquider même physiquement certaines figures possibles d’une potenielle opposiion, Conille pour sa part, à cause du support qu’il recevait du Gouverneur et représentant de la maison blanche son excellence M. Bill Clinton, voulait et tolérait une certaine présence de certaines figures dans le pays.

Dire que l’actuel président de Haïti, Joseph Michel Marelly est un Jeanclaudiste et qu’il portait les uniformes des Tontons Macoutes de François Duvalier et de Jean-Claude Duvalier voire saisir du Jeanclaudisme un régime politique dirigé par les Mulâtres et les gens de Peaux claires ne traduit pas dans sa totalité l’ensemble complet de l’idéologie du président de la république. Toutefois, il faut reconnaitre que le jeanclaudisme comme controle systématique du pouvoir par les blancs et les mulâtres de Haïti est sans nul doute un élément fondamental dans l’idéologie centrale du président.

Oui en effet, le président de Haïti est un blancomane convaincu bien que ses origines sociales sont loin de lui donner une part entière à cette idéologie. Sans nous éparpiller à la recherche de la vraie nature idéologique du président, il faut reconnaitre que le Président Martelly est ce que nous appelons habituellement dans le pays UN Parvenu c’est-à-dire quelqu’un qui a vécu dans les conditions de misères et qui arrive à acceder à une nouvelle classe sociale.

La région de Côte-de-Fer dont l’actuel président est originaire n’est pas connue pour être une zone riche et que la pêche qui est pratiqueée ne permet plus aux populations locales de bien vivre. Toutefois, étant une zone cotière toujours en contact avec la mer et l’une des portes d’entrée d’étrangers dans le pays, côte-de-fer  est reconnue pour avoir une grande concentration de mulâtres et de gens à peaux claires.

Le président a plutôt grandi dans l’un des quartiers les plus pauvres du pays soit le bas du fort national et d’ailleurs ce n’est pas un hasard que l’un des trois députés que son parti, Repons Peyizan, vient de cette zone. Fort National, Saint-Antoine et Avenue j. poupelard en particulier constitue le baromètre politique d’Haïti puisque cette grande zone de Port-au-Prince a toujours concentré de grands inellectuels de la classe moyenne.

C’est donc grâce à la musique et un petit voyage aux États-Unis que Michel Joseph Martelly a pu rencontre sa femme puis s’introduire dans le cercle des mulâtres qui lui donnaient de la publicité et du patronnage de ces concerts e de ses spectacles. Loin d’être celui qu’on essaye de l’étiquetter, Président Martelly est un élément des masses qui est parvenu à se faire accepter par opportunisme au sein de la grande bourgeoisie mulâtre du pays. Le discours et le verbe du président ne peuvent pas le trahir et son langage est en effet l’expression même de son éloignement avec les intérêts qu’il désire outrancièrement défendre.

Les mulâtres d’Haïti parlent aisément et couramment un bon français de maison, c’est-à-dire ils emploient des phrases simples avec sujet-verbe-complément: es-tu là ? Oui je suis là! comment a été l’école aujourd’hui? très bien maman. tu vas prendre ta douche maintenant. N’oublies pas de bien t’essuyer. La table est servie. Toutes ces phrases simples le président a de la difficulté à les utiliser parce qu’il n’avait jamais grandi dans une famille riche. Sa première vidéo musicale dont le titre de la musique s’intitulait Compas Forêt des pins, lequel titre a été tiré du nom du lieu de tournage montrait déjà clairement le besoin d’appartenir à la bourgeoisie mulâtre par le président Martelly. Dans cette vidéo où les belles mulâtresses exhibaient leurs beautés plaçaient l’actuel chef de l’État au centre de l’attention de ces belles créatures nationales.

Mais on pouvait également lire et comprendre certaines difficultés culturelles, sociales et identitaires du président. Bref, les besoins d’appartenance du président à la bourgeoisie mulâtre  sont si forts qu’il est même capable de se laisser contrôler systématiquement par les quelques mulâtres qui forme sont haut état major. Ces conseillers, fils et petits fils des fervants partisans du duvaliérisme et du jeanclaudisme, ont passé toutes leurs jeunesses à sniffer de la cocaïne, consommer de la marijuana, prendre de l’ecstasie n’avaient jamais pensé à s’interesser aux affaires de leur pays et aujourd’hui ils sont au pouvoir et ils ont autant de difficulté à concevoir un pays uni et fort capable de nourir tous les haïtiens tel un paradis pour tous.

Le président Joseph Michel Martelly ne saisi pas le sens et la signification de la mission que le peuple lui a confié. Il peut faire quelque chose s’il est capable de s’élever au dessus des préjugés qui l’entourent par ses conseillers. Il pourrait même entrer dans l’histoire s’il est capable de croire en lui-même en forçant ou en créant l’unité nationale à travers des alliances de gouvernance dans le but poser les fondemants pour une institutionalisation forte et démocratique du pays.

Le rôle des riches c’est de faire développer l’économie du pays, adapter les entreprises locales à la réalité du systeme économique et international. Que la bourgeoisie s’enrichisse avantageusement n’est pas le véritable problème actuel du pays mais qu’elle confisque les richesses du pays entre ses mains ou expatrier les entreprises vers la république dominicaine ou dans les grandes banques étrangères constitue de fait une sorte de trahison nationale. Le rôle de cette bourgeoisie c’est d’investire dans les infrastructures de transport de communication, de l’énergie et de la production industrielle e agricole du pays.

Son rôle n’est pas de s’immisser dans une fonction qui lui est étrangère comme la politique. Et, c’est là que le Présiden Michel Joseph Martelly doit intervenir pour freiner la volonté de vengeance qui anime les néoduvaliéristes et jeanclaudistes qui l’entourent actuellement. S’il veut une place dans le livre d’or de la nation il faut qu’il parvienne à s’élever au dessus de la partisannerie qui l’anime actuellement. il peut être un président d’origine anbigüe à devenir président du pays, et il l’est déjà toutefois pour être un chef d’État comme le fut notre Roi Salomon, il lui faut une veste nationale avec des ouvertures qui lui permetent de saisir les différentes opportunités qui s’offrent au pays.

Les fils de macoutes et de jeanclaudistes qui entourent le président et qui veulent à tout prix venger leurs pères en faisant couler le sang de nos frères haïtiens doivent se tempérer et regarder les besoins réels du pays. Qu’ils profitent du pouvoir et du régime circonstantiel de Matelly pour se constituer en groupe politque et du coup forcer les classes moyennes de Haïti et les masses populaires à se constituer en un ou deux groupes alternatifs d’opposition réels et véritables pourrait être beaucoup plus profitable au pays.

Dans toutes l’histoire d’haïti, lorsque les mulâtres arrivent au pouvoir à part de quelques exceptions, ils avaient liquider les richesses du pays, démenteler l’unité nationale, offrir le pays aux envahisseurs étrangers, fermer les entreprises haïtiennes pour aller les ouvrir à l’étranger. Ils n’ont jamais été en mesure d’éviter les divisions de la classes dans le pays. D’ailleurs ils ne se sont jamais intéressés à répartir équitablement la richesse dans le pays. Ils ne sont donc pas fait pour la chose politique.

Le président Joseph Michel Martelly doit aujourd’hui reconsidérer sa conception de gouverner le pays et se doit de faire fi de la grande majorité des propositions de gouvernance qu’il reçoit en dicta de ses conseillers. De plus sa femme doit pour sa part s’engager à revaloriser et revivifier la vielle bourgeoisie raditionelle dont elle est issue.

Cette vieille bourgeoisie mulâtres était nationaliste et progressiste vue sur certains angles et c’est l’une des grandes contributions que la première Dame du pays pourrait apporter à l’histoire et à l’ensemble de la société. De même la Première Dame de Haïti doit s’appitoyer avec travers des actions réelles sur le sort des femmes dans le pays. La condition des femmes haïtienne doit s’améliorer et de nouvelles lois et de nouveaux avantages doivent être offerts à ces femmes qui portent toute une nation sur leurs dos et sur leurs épaules.

La femme d’affaire et de tête qui caractérise cette première Dame doit prendre forme dans ses engagements dans la défense des droits des femmes dans le pays. Elle se doit d’imposer sa vision tout en participant aux côtés du chef de l’Éat dans la préparation d’une Haïti déveoppée et démocratique. Elle ne doit pas se laisser écarter du pouvoir par les conseillers du président.  à suivre…..

Hermann Cébert

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s