Vers une dynamisation de la diplomatie haïtienne: relations diverses et alliances multiples


Le philosophe éveillé

La pensée qui dérange

La réélection du président Barak Obama doit constituer pour la diplomatie haïtienne à la fois un renforcement des relations haïtiano-américaines en termes d’avantages croisés comme c’est la stratégie que choisie le locataire de la Maison blanche pour supporter la stabilité et le développement économique et social d’Haïti.

Malgré pourtant la méconnaissance de cette stratégie américaine pour Haïti par les responsables de la diplomatie haïtienne, on peut s’attendre à ce que l’administration d’Obama poursuive dans sa lancée d’encourager les organisations internationales et régionales ainsi que les pays alliés des États-Unis de continuer à supporter les projets de développement dont le renforcement institutionnel et démocratique du pays.

Si le pays continue de bénéficier du support croisé des Américains, en revanche, les dirigeants haïtiens affichent de piètres résultats quant à leur performance diplomatique. En effet, depuis plusieurs mois déjà, les responsables d’Haïti ont réduit la diplomatie haïtienne aux seuls partenariats Nord-Sud c’est-à-dire les États-Unis et les pays développés fermant ou diminuant les démarches auprès des pays émergeants.

Ainsi, le pays ne profite pas de ses ouvertures avec la Russie, La Chine communiste, l’Inde et le Brésil. De même avec le Venezuela et Cuba les performances diplomatiques tendent à devenir négatives puisque les responsables haïtiens ont cessé de maintenir la flamme avec le Président Hugo Chavez qui a véritablement besoin de visibilité suite à sa réélection.

Pour bien comprendre l’aide diplomatique croisée de l’administration américaine il faut garder à l’esprit que le président Obama n’a pas de grandes marges de manœuvre pour apporter une aide massive au pays compte de la crise financière et économique que vivent actuellement les États-Unis. D’ailleurs on parle présentement de falaise financière pour les États-Unis avec les hausses d’impôts à l’horizon.

Bien que le président ait été réélu pour quatre ans et qu’il s’agira pour lui l’opportunité de marquer l’histoire afin que l’on puisse se souvenir de lui or, vu le contrôle de la chambre des représentants par les républicains, le président aura à quelques niveaux certaines difficultés à faire passer ses priorités pour la postérité par contre, les autorités haïtiennes devront quand bien même dynamiser la diplomatie haïtienne dans ses relations avec les États américains séparément en développant des relations économiques, financières et culturelles spécifiques avec ces derniers contrairement à des relations tournées particulièrement vers la maison blanche qui sont trop fermées et moins avantageuses pour le pays.

Il est évident que pour procéder à cette dynamisation de la diplomatie haïtienne avec chacun des états américains, cela prendra plus de consuls sur l’ensemble du territoire américain à cet effet, les autorités doivent nommer des consuls bénévoles composés d’haïtiens et d’américains notables amis d’Haïti vivant ou résident chacun de ces États. Il devait en être de même pour les relations d’Haïti avec les autres pays fédérés ou non comme le canada, l’Allemagne, la Suisse, la Russie, la Chine, la France, la Belgique pour ne citer que ceux-là.

Un tel type de consuls est très bénéfique pour le pays compte tenu des difficultés financières que connait le pays. Par ailleurs pour développer les consuls honoraires, le ministère des affaires étrangères d’Haïti pourrait récompenser ces consuls selon les résultats obtenus et sur une base de pourcentage afin de rendre la représentation compétitive et rentable. Plusieurs haïtiens et d’étrangers seraient intéressés par une telle fonction conséquemment cette forme de représentation aurait des impacts positifs sur les échanges culturels dont le tourisme en particulier.

Si les dirigeants d’Haïti avaient compris les contraintes économiques et financières du pays, au lieu d’étouffer la diplomatie du pays dans une impasse Nord-Sud, ils décideraient rapidement à explorer cette voie alternative pour aller chercher des investissements étrangers pays par pays, État par État et ville par ville car imaginons seulement aux États-Unis si chaque représentation pouvait aller chercher dix entreprises cela donnerait plus de cinq cents entreprises à fournir des emplois au pays.

Malheureusement ce qui intéresse davantage les dirigeants actuels c’est leur courtage sur les contrats gouvernementaux accordés aux entreprises dominicaines ainsi qu’à celles de leurs petits amis de la bourgeoisie coloniale et féodale.

Voilà pourquoi, il faudra admettre que le régime Martelly-Lamothe a complètement et véritablement failli sur le plan diplomatique malgré de nouvelles représentations dans le pays. D’un côté le régime s’est enlisé à travers une approche unidirectionnelle tournant ainsi les intérêts du pays vers les pays développés laissant tomber les autres économies du Sud émergeantes.

Pour les mêmes raisons qu’il n’existe pas de modèles de gestion uniformes des ministères, des organismes gouvernementaux et des politiques publiques, il n’existe non plus de plans et de projets diplomatique au sein de ce régime Martelly-Lamothe. Partout c’est de l’improvisation médiocre à la fois du côté de la présidence que du côté du gouvernement et du ministère des affaires étrangères.

À force de s’éloigner du peuple et de la classe moyenne dont les dirigeants actuels devaient s’identifier, ces petits parvenus s’étaient éloignés également de nos traditions diplomatiques louverturiennes. D’ailleurs, il est certain que les autorités de la diplomatie nationale puissent ignorer tout aussi les logiques des stratégies diplomatiques inventées par Toussaint Louverture, le père de la diplomatie moderne.

J’espère que les responsables chargés de formuler les politiques étrangères du pays, reconnaissent la nécessité d’avoir une diplomatie axée sur des alliances diverses structurée à partir des intérêts majeurs du pays et non en fonction des besoins personnels des autorités actuelles du pays.

Hermann Cebert

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s