Haïti, la véritable menace pour les intérêts des Américains


Depuis l’indépendance d’Haïti de 1804, les américains brandissent le drapeau de leurs intérêts en mentionnant que Haïti représentait toujour un danger permanent pour leurs intérêts non pas aux États-Unis mais directement en Haïti. C’est au nom de ces intérêts majeurs que les américains se sont débarqués le 15 juillet 1915 pour coloniser ce pays que des braves et fiers indigènes d’Hayti ont montré au monde des blancs que Tout homme et Toute femme sont des Hommes et des Femmes mais également, c’est ce Pays des Dieus Noirs invoqués par les amérindiens taynos qui n’a pas accepté la présence coloniale des américains sur cette véritable terre des libertés humaines dont Charlemagne Péralte en est la figure marquante.

Sur quelle base les américains peuvent-ils continuellement affirmer qu’Haïti représente-elle une menace permanente pour leurs intérêts alors qu.ils ne supportent pas l’économie et l’investissement dans ce pays qui se trouve à quelque milles marins de leur territoire? À combien s’élèvent les investissements américains en Haïti et quel est le volume des transactions entre Haïti et les États-Unis par rapport aux autres partenaires d’affaires qu’ont les américains avec le reste du monde? Est-ce que Haïti représente plus d’intérêts pour les américains que ses autres partenaires dans le monde ou encore est-que Haïti est le premier plus grand pays investisseurs aux États-Unis?

Je sais comme quiconque d’autre que  ces réponses sont connues et répondues par tous mais il faut toujours continuer de les poser afin de mieux comprendre les raisons pour lesquelles les américains continuent de traiter Haïti comme son arrière cour où ils doivent maintenir tout Un grand peuple en Otage et dans la misère alors que les véritables ennemis des américains ce sont les pays qui reçoivent plusieurs milliards de dollars d’aide par année mais qui les trahissent continuellement. La crise en Ukraine est un exemple vivant qui permet de comprendre les vrais ennemis des américains où des alliances se font dans leurs dos afin de détourner leurs attentions sur d’autres problèmes malheureusement, c’est encore le peuple haïtien qui est critiqué dans tous les rapports de la honte qu’ils continuent de publier pour ternir l’image de ce Grand pays qu’est Haïti.

Si les Américains deurent aveugles sur le comportement de certains des bénéficaires de leurs aides internationales, nous les Haïtiens ne devons pas pour autant nous laisser empoisonner par les rapports publiés sur les conditions de l’homme dans notre pays et nous sommes sûrs que les cause profondes de la menace que Haïti a représenté et représentera toujours pour les américains ce qu’ils se disent des américains blancs ou des américains noirs mulâtres et latinos c’est d’abord et avant notre histoire grandiose c’est-à-dire celle d’avoir montré à la face du monde que l’Homme Noir Existe et il est un Homme au cas ou d’autres ne l’aurait toujours pas su. Certainement en Arrachant l’homme noir à la colonne de l’exploitation et de la rigueur immorale et inhumaine de l’esclavage, Haïti constituait depuis ce que les administrations et les gouvernements américains désignent par la menace permanente pour les intérêts américains puisque c’est grâce à cette liberté pour tous que l’esclavage a été aboli aux états-Unis quoique trop tardif par rapport à notre réalité historique.

Les américains oublient que ce sont eux qui doivent une dette historique et non nous autres qui les devont quoique ce soit. Nous les avions aidé à Savannah et chaque année nous contribuons énormement à leur budget qu’ils s’agissent des haïtiens qui financent leur régime de retraite ou qu’ils s’agissent des profits astronomiques qu’ils récoltent chaque année sur le commerce des refus de visas qu’ils n’accordent pas chaque année à 75 000 à 120 000 haïtiens dont les coûts s’élèvent à $190. 00 par demande avec les possibilités de plusieurs refus par année.

Il est donc évident que les Américains et les administrations américaines doivent se rappeler qu’ils n’ont aucune leçon à nous donner en matière de démocratie ou de liberté car lorsque nous avions Hissé notre tradeau de liberté plusieurs années après leur indépendance de 1776, ils ne connaissaient pas encore la signification et la définition du mot liberté puisqu’ils n’avaient pas encore reconnu l’homme noir comme Un Homme. Notre liberté à été pour tous mais la liberté américaine avait été pour seulement les blancs donc, nous n’avons aucune leçon à recevoir de quique ce soit et moins encore par les États-Unis et des américains. On a qu’à se référer au cas des Ku kux Klan qui jouissent d’un système de tolérance alors que les membres des black Panther demeurent encore des ennemis de l’État américain.

Voici en quelque sorte le contexte il nous faudra comprendre les différents rapports américains sur les droits de l’hommes en Haïti et cela devait nous montrer les voies à envisager pour mieux comprendre comment négocier nos intérêts avec les américains qui ont la volonté de nous maintenir sous leurs bottes assassines. mais en même nous ne devons pas ignorer que pour que les américains fassent sortir de tels rapports sur Haïti alors que la maison blanche venait juste de recevoir le commandeur Michel joseph Michel Martelly, président de Haïti, qu’ils avaient placé au pouvoir en Haïti, il est fort probable que ce sont des rapports publiés pour fagiliser le régime martelly en vue de lui forcer la signature de tous les accords bidons sur l’exploitation des mines de pétrole, d’or et de coltant qu’ils exigent depuis toujours dans le pays. Mais plus encore, on pourrait même se questionner sur certains autres intérêts des américains au vénézuéla que martelly serait incapable de réaliser pour une certaine missioncontre le régime de maduro au Vénézuéla par conséquent, les américains auraient publié ces rapports accablants pour pour pousser les Conzé haïtiens à exiger le départ du régime en place en Haïti.

De même que nous nous opposons au néoduvaliérisme du régime martelly-lamothe de même nous trouvons extrêmement dangéreux les actions des groupes dits de l’opposition qui veulent plonger le pays dans le chaos.

à suivre…

Hermann Cebert

Publicités