Les 21 drapeaux du militantisme de Evans Paul dit K-Plim: Un personnage politique de Haïti sur qui plane un doute permanent


Certain de mes lecteurs doivent se douter de mon actuel intérêt pour l’homme politique haïtien, Evans Paul, et doivent se demander ce qui me pousse à jeter un regard sur le militantisme de K-Plim alors que depuis le début de cette année on le retrouve, le premier janbvier 2014 aux Gonaïves aux côtés de Jean-Claude Duvalier, de Michel Martelly et de Prosper Avril qui sont respectivement trois dictateurs, trois duvaliéristes et néoduvaliéristes.

De même, on retrouve également monsieur Paul aux côtés de Michel Martelly pour signer l’accord bidon violateur de la constitution de 1987 et usurpateur des compétences légales du parlement haitien. Plim semble oublier ou encore ne veut pas se rappeler que tout amandement de la constitution du pays doit respecteer les prérogatives mêmes de celle-ci, donc, tout homme politique démocrate se doit de surveiller à ce que celle-ci soit protéger et principalement devant un régime qui s’arroge de droit et n’ayant aucun respect pour les lois du pays et pour les institutions du pays et mieux encore pour les acquis démocratiques dont K-plim en a aussi pays des prix forts.

Évidemment, c’est là l’intérêt qui m’anime présentement et qui me pousse à m’aventurer dans l’univers du militantisme de Evans Paul afin de ressortir les différents changements de camps de celui que je croyais, naïvement bien sûr quand j’étais jeune comme un modèle pour les jeunes issus des masses populaires.

Tout naturellement, il ne faut pas négliger mes intérêt pour l’éducation et la formation intellectuelle et civique des jeunes du pays. À ce niveau, je ne saurais râter une telle occasion pour envisager une telle écriture que des biographes, journalistes et des histoiriens aurait dû déjà écrire d’autant qu’il y a tellement d’autres politiciens qui nous ont déjà laissé ou qui vont bientôt disparaître alors que jusqu’à présent il n’y a aucun écrit sur eux.

Tout naturellement, je peux me permettre de tenter de croire de la bonne foi de K-Plim dans soit dans son precessus de guérison et de reconciliation avec et par rapport à ses bourreaux que furent Jean-Claude Duvalier et Prosper Avril cependant également je ne pourrais pas non plus m’empêcher de me laisser douter de certains liens primitifs que K-Plim aurait déjà eu avec ces derniers et l’auraient permis d’être encore en vie. Je n’en sais rien de tangible à ce sujet.

Par contre, en exemple de l’Afrique -du-Sud, je ne crois que K-Plim pourrait invoque son désir de pardonner ses bourreaux dans l’impunité et sans un vaste mouvement de justice ce serait alors cautionner les criminels et laisser la voie libre aux éternelles impunités. À ce propos, je crois qu’au moins Evans Paul doit cela aux générations montantes selon un idéal démocratique dont il se vante continuellement.

Ceux qui ont commis des crimes doivent faire face à la justice et payer leurs monstruosités et, c’est aussi le rôle de K-Plim de contribuer à cet effort dans une dynamique de démocratisation de Haïti malheureusement, ce qu’il fait c’est donner une image sainte à ces criminels notoires du pays en leur permettant de se redorer le blason.

La  présence et la signature de « l’Accord  EL Rancho » de K-Plim aux côtés de michel joseph martelly est aussi un autre point qui me semble inadmissible de la part Evans Paul ce, au nom de tous les militants de K.I.D comme l’ancien professeur Jean Ennie qui a été l’un des victimes du régime militaire de michel françois que martelly avait ouvertement appuyé. En ce sens, je me demande que veut enseigner KP aux enfants de l’ex militant du KID. K-Plim se doit de leur donner des réponses et des explications avec sa présence et son appui infaillible à un régime qui exclut les masses dans ses agendas.

Malgré tout, il peut sembler normal pour Evans Paul de se trouver et d’appuyer le régime néoduvaliériste aux intérêts de la classe dominante puisque dans la foulée des opérations du coup d’État de 2004, c’est le même KP qui se trouvait aux côtés de Apaid pour renverser le gouvernement d’Aristide. Cela dit, il est dans ses habitudes de changer de drapeau comme un caméléon le fait régulièrement.

 

Certains disent que Prosper Avril avait été un ancien de la C.I.A. et durant le coup d’État du 30 septembre 1991, il y avait bruit que Evans Paul ait pu participer bien que personne ne puisse véritablement apporter des preuves tangibles là-dessus néanmoins, le doute subsiste encore sur l’implication ou non de Eans Paul.

D’autres personnes croient également que Evans Paul seraient un agent plus ou moins dormant pour les services secrets canadiens et dominicains et en ce sens qu’il aurait trouver la majeur partie de ses financement auprès de ces services et des agences de liaisons qui opèrent sur le terrain en Haïti pour les comptes de ces pays.

Pour appuyer ces suspicions, ces gens évoquent le silence de K-Plim sur des sujets qui touchent les intérêts de ces pays comme par exemple, le coup d’État de Guy Philippe avec les aides de la compagnie minière canadienne Sainte Geneviève ainsi que le financement par les groupes et les personnalités dominicains durant les dernières élections en Haïti.

 http://lenouvelliste.com/lenouvelliste/article/125875/Evans-Paul-surfe-entre-le-pardon-lopposition-et-le-pouvoir.html#.UyCiN5IWVDo.facebook

à suivre…

Hermann Cebert

Publicités