J’aime New-York, et J’aime les New-Yorkais


Il y a treize ans , j’ai pleuré avec toi tes tours jumelles, et tes enfants

Oussama, alqaeda espéraient te mettre à genoux mais, ne penchant

Ni pour broncher ou éternuer, tu as retroussé tes manches, devant!!!

Avec courage, force et détermination tu rebondis plus fort, plus haut

Ô ma ville, toi ville et État, J’aime New-York, et J’aime les New-Yorkais

 

Ton magnétisme m’attire, tes grattes-ciel tes rues panneaux éclairés

font partie de ton charme et de ta grandeur, ta liberté fait ta différence

Quelle est majestueuse cette femme qui partage sa liberté à qui veut !

Bientôt je viendrai escalader cette statue pour en cueillir des branches

Que je tâcherai de multiplier pour les partager aux autres ma belle Haïti

 

New-York où vit et se développe la langue des rappeurs, la belle créole

toutes les autres s’y parlent et tous se cohabitent, tu es la cosmopolite

on souligne ton excentisme, ton rythme et tes cadences, ville des idées

Tout passe et certain n’y reviennent, c’est toi qui dicte la mode et le ton

Ô ma ville, toi ville et État, J’aime New-York, et J’aime les New-Yorkais!!!

 

Los-Angeles, Atlanta ont été sous les feux, la rage et la colère embrasaient

Car l’injustice, le mépris le racisme et le suprémacisme ont été les étincelles

Aujourd’hui Saint-louis, Fergusson et Cleveland se révèlent des identiques

Mais toi,Ô New-York, Quelle leçon de pacifisme pour contrer la dérive raciale

Ô toi ma ville, toi ville et État, J’aime New-York, et J’aime les New-Yorkais

 

Hermann Cebert

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s