Le Vrai Discours Actuel de Hermann Cebert

J'aime Haïti J'aime Haïti J'aime Haïti J'aime Haïti J'aime Haïti J'aime Haïti J'aime Haïti J'aime Haïti J'aime Haïti J'aime Haïti

L’Évangile des derniers versets de Dieu: … et Dieu protège ses Saints

Poster un commentaire


Une seule qu’ils étaient par leurs représentations, ils étaient devenus des milliers pour s’en prendre à un seul, le Saint de Dieu. De leurs chaînes de communication, ils utiliseront les paraboles de l’Enfant-Dieu pour se décider du sort du Fils Unique de Dieu.

Voici qu’ils diront sauvons la foule et sacrifions le Saint des saints et ainsi, ils monteront des pièges pour livrer le coeur pur de la veuve, vierge et Sainte Mère. Toujours et depuis toujours ils avaient été trompés par le diable et qu’ils sont diaboliques aujourd’hui. Ce sont les enfants du mal et par le mal ils s’engraissent la panse en maintenant captif les enfants du peuple et tout le peuple.

Ni l’un qui en fait des milliers, ni des milliers qui se sont faits des milliers ne pourront s’approcher de toit et de ta tente car il ni pouvoir ni ordre à exécutés emanant de Ton Dieu Véritable. Et s’ils mettent et se mettent ensemble pour monter des projets contre toi alors ce seront les millions et les milliards d’anges des cieux que tu as vu par tes propres yeux qui s’en prendront à eux.

Voici ce qui est Vérité, la seule vérité qui vient de mon Trône, ce n’est ni par la violence, ni par la vengeance que l’on réveille les peuples mais, c’est par la parole et le réveil qu’elle provoque que les peuples arrivent à croire en eux et au Dieu Unique qu’ils deviennent forts.

Que la rage, la violence et les colères qui se dégagent de tes ennemis se retournent contre eux et c’est alors que je sacagerai et je brasserai la terre jusqu’à ce qu’elle s’ouvre pour les engloutir. Voici que le saint est allé recevoir les principes qui gouvernent le peuple, et revenant, il découvre la perversion de ceux qu’ils doit ramener chez eux à la nouvelle terre, la parole a été lancée contre eux et elle les a tous engloutis afin que seuls les justes puissent constituer le nouveau peuple Élu.

Que cela les révèle l’unité de la parole de Dieu, le Seul et le même Dieu Unique.

À ceux-là qui se réclameront de tes ennemis tandis que tu n’as pas d’ennemis, tu leur diras qu’ils ne sont plus protégés par les grands car ils n’ont pas changés comme les grands le veulent et que d’autres Grands te protègent afin que la parole que tu portes puissent atteindre toutes les nations, qu’il en soit ainsi pour toujours!

Voici que la volonté de Dieu a été transmise au Saint qu’IL a Lui-même choisi, cette parole est le principal joyau de Dieu parmi les hommes et parmi les peuples. Elle circulera eu sein des peuples jusqu’à ce que tous soient pénétrés afin que les promesses soient accomplies. Chantons et célébrons, et faisons retentir nos voix jusqu’à notre Dieu, il a protégé Ses Saints comme toujours.

 

O. M. G. G.S.I. F.H

L’Ordre Mystique des Génies et Gardiens Solaires des Indigènes Fondateurs d’Hayti

Publicités

This gallery contains 0 photos

Les 100 Jours de Evans paul comme Premier Ministre du Régime Martelly

Poster un commentaire


Les 100 premiers jours de Evans Paul comme Premier Ministre n’auront pas apporté grands changement dans la politique haïtienne malgré les espoirs qu’avait suscité le choix du militant expérimenté mais incompétant du fondateur de KID.

Au lieu d’amener du chagement dans le pays, Evans Paul ainsi que Victor Benoît qui sont actuellement et respectivement Premier ministre et ministre des affaires sociales d’un régime macoute doivent être considérés comme deux opportunistes, deux jobbeurs qui n’ont jamais eu de plan économique, politique, social et culturel pour le pays alors que toute leur vie de militants et d’homme politique ils avaient tous les deux voulu devenir président du pays.

Depuis cent jours de gouvernement de ces politiciens que l’on croyait expérimentés, malheureusement KPLIM et Victor Benoit nous font voir les vrais visages des politiciens haïtiens: sans aucun projet, des discours vides de sens, aucun programme économique, politique, social, culturelle et juridique, aucun membre dans leurs organisations, aucune structure, aucune vision du pays pour cinq, dix ou quinze ans.

En fait, ils sont tous pareils, aucun d’entre eux n’a fait quelque chose pour marquer l’histoire et opérer des changements dans la vie du peuple. Après 100 jours à la tête du gouvernement, on ne peut rien compter comme réalisation de ces politiciens à suivre…

Hermann Cebert

 que KPLIM

This gallery contains 0 photos

Haïti – Élections : Liste complète des Partis politiques agréés et non agréés

Poster un commentaire


Haïti – Élections : Liste complète des Partis politiques agréés et non agréés
26/03/2015 14:03:06

Haïti - Élections : Liste complète des Partis politiques agréés et non agréés

Conformément à l’article 102 du Décret électoral du 2 mars 2015 et dans le cadre de l’exécution du Calendrier électoral, le Conseil Électoral Provisoire (CEP), publie la liste des partis et groupements politiques régulièrement enregistrés, habilités à participer aux prochaines compétitions électorales.

Le Conseil Électoral, précise dans une note signée par Pierre-Louis Opont, Président, Pierre Manigat Jr., Vice-président ; Vijonet Demero, Secrétaire Général ; Richardo Augustin, Trésorier et des membres Yolette Mengual, Marie Carmel Paul Austin, Néhémy Joseph, Lourdes Edith Joseph et Jaccéus Joseph, que 105 partis et groupements politiques ont un dossier en conformité avec les dispositions du Décret électoral en ses articles 100 et suivants. Télécharger le décret électoral : http://www.haitilibre.com/docs/decretelectoral2015.pdf

Le CEP indique également, que les partis et groupements politiques non agréés ont jusqu’au vendredi 27 mars 2015 à 4h00 p.m. pour produire toute réclamation éventuelle à la Direction des Affaires Juridiques, située au #133, à la route de Frères.

Cette liste de partis et groupements politiques agréés et non agréés a été acheminée aux partis politiques, à la presse et est disponible au siège du CEP à Pétion-ville et à la Direction des Opérations Electorales sur la route de Frères.

Notez que l’article 103 du décret électoral, stipule « Pour être enregistrés, les partis et les groupements politiques doivent déposer au Conseil électoral provisoire, contre reçu, une copie authentifiée des pièces suivantes :
a) L’acte constitutif notarié du parti ou groupement politique, ses statuts et ses objectifs ;
b) L’acte de reconnaissance du parti politique ;
c) L’acte de reconnaissance de chacun des partis formant le groupement de partis politiques ;
d) La liste des partis et des organisations signataires de l’accord du groupement politique ; »

Un dossier incomplet peut provoquer le non-agrément d’un parti.

Notez que les membres d’une plateforme politique ne pourront pas présenter de candidats sous leur propre bannière, mais seulement sous la bannière de la plateforme a laquelle ils appartiennent ainsi par exemple, le « Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes » (RDNP) de Mirlande Manigat, membre de la plateforme de l’opposition « Mouvement Patriotique de l’Opposition Démocratique » (MOPOD) [Note: renommé Mouvement patriotique populaire Dessalinien], devra présenter son candidat sous la bannière du MOPOD.

Télécharger la liste complète des Partis politiques agréés et non agréés (PDF) (version corrigée) : http://www.haitilibre.com/docs/liste-cep-26-03-2015-v2.pdf

HL/ S/ HaïtiLibre

Sur 192 partis et groupements politiques, régulièrement inscrits au CEP, 105 sont habilités à participer aux prochaines compétitions électorales. N’étant pas en conformité avec les dispositions du décret électoral en ses articles 100 et suivants, 87 structures politiques n’ont pas été agréées, conclut le CEP  au terme de deux journées-marathon, au cours desquelles les dossiers soumis par les représentants de partis ont été passés au peigne fin.
Quelques partis et groupements habilités à prendre part aux prochaines élections  figurant sur la liste rendue publique par le conseil  électoral provisoire, le mercredi 25 mars :
MOPOD (Mouvement patriote populaire dessalinien), agréé ;
UNIR (Union nationale pour l’intégrité et la réconciliation), agréé ;
FANMI LAVALAS, agréé ;
PITIT DESALINN, agréé ;
INITE, agréé ;
PHTK (Parti haïtien Tet Kale), agréé ;
RNTK (Rassemblement national Tet Kale), agréé ;
RESPE, agréé ;
Fusion, agréé ;
OPL, agréé ;
CNPPH (Consortium national des partis politiques haïtiens), agréé ;
KID, agréé ;
RENMEN AYITI, agréé ;
ADEBHA (Action démocratique pour bâtir Haïti), agréé ;
KONTRAPEPLA (Konbit travaye peyizan pou libere Ayiti), agréé ;

 

Certains partis et groupements non habilités à concourir aux prochains scrutins :
REPONS PEYIZAN, non-agréé ;
GREH (Grand rassemblement pour le progrès d’Haïti), non-agréé ;
MOCHRENA (Mouvement chrétien pour une nouvelle Haïti), non-agréé ;
AKAO (Aksyon pou konstwi yon Ayiti oganize), non-agréé.

D’après ce qu’ont fait savoir les neuf conseillers électoraux signataires de cette liste, les partis et groupements non-agrées ont un délai expirant le vendredi 27 mars pour produire une réclamation à la direction des affaires juridiques du CEP.

This gallery contains 0 photos

Après les rumeurs de divorces entre Olivier martelly et Bianka Joseph, la femme du fils du président Joseph Michel Martelly a décidé d’aller vivre à Miami avec son enfant

Poster un commentaire


La femme de Olivier Martelly, le fils du Président de Haïti Joseph Michel Martelly, aurait décidé de quitter Haïti pour aller vivre avec son enfant à Miami suite aux divers problèmes que rencontre la jeune maman nouvellement mariée avec ce fils ainé du président de Haïti.

Selon ce que rapporte cette dernière rumeur et qui viendrait dans les cercles intimes et dans les familles du jeune couple, l’enfant ne serait pas non plus née en Haïti mais aux États-Unis, plus particulièrement à Miami ou déjà les jeunes parents s’étaient rencontrés et avaient étudié.

On dirait, si l’on doit croire cette nouvelle rumeur, que cette décision aurait été prise par Bianka Joseph à de la contestation de la paternité de l’enfant par Olivier Martelly dont on peut se rappeler les rumeurs qui circulaient à ce sujet et où il était question de la non ressemblance du bébé avec la famille Martelly.

Selon ce qui se dit dans les cercles fermés du couple, la jeune mère aurait de la difficulté à vivre avec Olivier Martelly qui n’est toujours pas présent pour la jeune Bianka et qui passe souvent des heures et plusieurs nuits entières à attendre son mari qui sort seul dans les boîtes presque tous les soirs et laissant ainsi Bianka s’occuper toute seule de l’enfant.

Si tel est vraiment le cas pour la femme de Olivier martelly, on pourrait comprendre à travers la vie qui est imposée à cette jeune femme Haïtienne toutes les douleurs et toutes les souffrances que vivent la majorité des femmes haïtiennes qui sont monoparentales et qui sont les seules à s’occuper de leurs enfants sans l’aide de leurs maris.

Plusieurs femmes haïtiennes sont obligées de renoncer à leurs jeunesses, à leurs carrières, à leurs réussites et à leur propre bonheur pour se consacrer et se sacrifier pour leurs enfants ce, sans aucune aide sociale et financière de l’État et du père de leurs enfants.

Évidemment, il faut reconnaître que Bianka Olivier martelly ne vit pas dans les mêmes conditions misérables que vivent la grande majorité des femmes haïtiennes puisqu’elle est jeune et issue de familles aisées cependant, en tant que jeune femme, elle peut encore s’amuser voilà pourquoi son jeune mari ne devait la délaisser seule à la maison à s’occuper de leur enfant.

Par ailleurs, il ne faut pas oublier qu’en Haïti la majorité des enfants sont abandonnés par leurs pères et ces derniers ont bien souvent plusieurs dizaines d’enfants avec plusieurs femmes, un produit de la polygamie comme vieille tradition africaine, car, en haïti les haïtiens continuent encore de croire que les enfants c’est de la richesse et un investissement pour leurs retraites, une réalité issue de la misère dans laquelle se trouve le pays.

Je veux croire pourtant, malgré le déplacement de l’enfant vers Miami, que l’enfant de Olivier martelly et de Bianka se sera pas privée de la belle culture haïtienne et qu’après ses études aux États-Unis, elle pourra revenir au pays de ses ancêtres et contribuera à l’enrichissement de ce pays de liberté, unique par sa nature et son histoire mais surtout, la seule île magnifique bénie des dieux.

à suivre…

Hermann Cebert

This gallery contains 0 photos

Les mains invisibles qui empêchent Haïti de se développer: Les effets négatifs du conflit Israëlo-Palestinien sur Haïti; lisez et réflechissez sur les textes en bas de l’article pour mieux comprendre ce qui préoccupe véritablement les bourgeois haïtiens alors que celui qui les a posté est un ancien sénateur haïtien, homme d’affaires, ancien membre d’une commission présidentielle haïtienne et candidat potentiel aux prochaines élections en Haïti

Poster un commentaire


J’ai déjà, dans plusieurs articles sur la bourgeoisie en Haïti, fait ressortir l’absence de sentiment d’appartenance des bourgeois qui vivent en Haïti avec le pays. De plus j’ai déjà expliqué comment les arabes et les juifs qui constituent la bourgeoisie de Haïti utilisent leurs profits et l’argent gagné en Haïti et sur le dos des masses populaires haïtiennes pour financer les mouvements qui visent à créer l’État de la Palestine et également les mouvements israëliens qui s’opposent à la création du nouvel État de la Palestine.

De ces articles, donc que j’a écrit sur Israéliens et Palestiniens haïtiens, je cherchais à mettre en évidence les effets négatifs que le conflit entre ces deux peuples qui partagent la terre d’Abraham a sur la stabilité et le développement de Haïti, alors qu’ils sont tous les enfants de ce dernier.

En fait, ce qu’il faut savoir de ce conflit cest que les juifs et les arabes: syriens, libanais, palestinien, saoudiens, jordaniens etc… transportent partout où ils vont s’installer et d’où ils trouvent accueil. Ce faisant, chacun d’eux grâce à leurs résussites économiques et financières cherchent toujours à influencer par leurs groupes de lobby à influencer et influer les politiques internationales d’une part des pays où ils sont importants, plus encore, ils reproduisent leurs propres conflits étatiques en conflits d’intérêts des pays qui les accueillent.

Ainsi, en Haïti, dans d’autres pays sous-développés comme Haïti, et dans plusieurs pays très développés comme la France, la Grande Bretagne, les États-Unis, le Canada pour ne citer que ceux-là, les juifs et les arabes, et plus particulièrement les palestiniens arrivent à reproduire leurs divisions et leurs conflits au centre des enjeux de ces pays.

Toutefois, il faut reconnaître qu’en Haïti ces divisions ont des conséquences très graves sur les intérêts économiques, politiques et sociales du peuple haïtien et de Haïti dans son ensemble. À ce titre, plusieurs semblent même affirmer que plusieurs assassinats de personnalités politiques haïtiennes d’origines juives et palestiniennes savaient été victimes par des mercenaires travaillant pour le compte de l’un ou de l’autre de ces deux groupes en présence.

Malheureusement, cette réalité comme impact du conflit entre les Juifs d’haïti et les Palestiniens et les Arabes d’Haïti est méconnue ou du moins mal saisie et mal appréhendée par les politiciens Haïtiens. Ce fut le cas avec Jean-Bertrand Aristide qui s’était penché du côté des Arabes et des Palestiniens commes les Frères Izméry dont plusieurs pensent avoir été assassinés par les services secrets israëliens alors même que d,autres familles juives contrôlaient le régime lavalassien.

Si Certains Arabes Haïtiens appuyaient le mouvement Lavalas par contre, plusieurs grandes familles juives qui contrôlent la finance et les grandes industries du pays et qui ont les meilleurs réseaux de lobby au niveau international, plus particulièrement auprès des grandes puissances Occidentales ont été moins collaboratifs au régime Lavalas.

Actuellement, nous pouvons constater également que le régime Martelly est en train de faire les mêmes erreurs en s’alignant trop sur les Arabes dont les Boulos en particulier. Comme conséquence de cet alignement, nous avons des journalistes juifs ou du moins les grands médias des que contrôlent les juifs qui écrivent et publient des articles contre le régime et contrte Haïti également.

Évidemment, les Arabes donnent assez d’argents à la famille du président et de leurs proches, toutefois le régime devait pouvoir bien comprendre la grande influence des juifs sur les grandes institutions financières mondiales ou internationales.

Par conséquent il devait également être en mesure de jouer plus de diplomatie avec les juifs et les arabes haïtiens afin de permettre au pays de profiter au maximum de ce conflit.

Par ailleurs, je suis conscient qu’aucun politicien haïtien n’avait jusqu’ici saisi cette réalité du conflit israëlo-palestinien sur la politique et le développement de Haïti tout simplement parce qu’ils ne l’ont jamais géré efficacement. Pourtant il suffisait aux politiciens haïtiens de bien comprendre les intérêts et les préoccupations des communautés juives haïtiennes et les communautés arabes d’Haïti pour sortir le pays de la dépendance de ces bourgeois.

Plusieurs se souviennent du million de dollars que Carl Braun avait donné au gouvernement de Michel martelly juste après que le gouvernement martelly-lamothe ait voté contre la création de l’État de la Palestine à l’ONU.

Cela montre clairement quand, comment et pourquoi les Juifs et les Arabes participent au développement de Haïti, lorsque les régimes politiques haïtiens se penchent de leurs causes.

En revanche, on a vu également depuis que les martelly ont penché du côté des arabes, comment le pays a de la difficulté financière et de financement des projets du pouvoir en place, les choses se parlent et les rumeurs courrent très vite au sein de ces deux communautés vivant sur le sol haïtien.

à suivre…

Hermann Cebert

CAN WE CALL THIS WAR ? OR GENOCIDE ?

Gaza officials say the war has killed 1,834 Palestinians, most of them civilians. Israel says 64 of its soldiers and three civilians have been killed.

« Acte criminel »

Le droit « total » d’Israël à la sécurité « ne justifie pas » le « massacre » de civils à Gaza, a déclaré lundi le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, selon lequel une « solution politique » entre Israël et les Palestiniens « devra être imposée » aux deux parties. « La tradition d’amitié entre Israël et la France est ancienne et le droit d’Israël à la sécurité est total mais ce droit ne justifie pas qu’on tue des enfants et qu’on massacre des civils », a indiqué le ministre dans un communiqué publié à Paris.

CAN WE CALL THIS WAR ? OR GENOCIDE ?

La verite pure et simple. Depuis 1947, Israel est l’agresseur. Les parties vertes aujourd’hui ressemblent bien a des camps de concentration ou sont enfermes les palestiniens.

La verite pure et simple. Depuis 1947, Israel est l'agresseur. Les parties vertes aujourd'hui ressemblent bien a des camps de concentration ou sont enfermes les palestiniens.
 
 

The real face of the rightwing israeli criminal leadership

Political scientist Yoram Meital notes that as Israel’s goals in the operation moved over the course of the few weeks – from rockets to tunnels to demilitarization of Gaza – the latter became the buzzword. The Palestinian Authority, Egypt, the EU and the Obama administration said demilitarization would indeed be a good idea, but it would need to take place in the context of a comprehensive peace agreement.

“This is of course a very different perspective from Netanyahu’s view,” says Meital, a Ben Gurion University professor who specializes in Israel’s relationship with Egypt and the Palestinians. “While demilitarization is a very legitimate objective, Netanyahu is not ready to pay the price for this commodity. He understands perfectly well that by discussing this as part of the peace process, one of the meanings is that after several years, the Gaza Strip and West Bank would be discussed as one unified Palestinian territorial unit.” That, he notes, is the last thing the Israeli rightwing wants. (TIME)

Gaza officials say the war has killed 1,834 Palestinians, most of them civilians. Israel says 64 of its soldiers and three civilians have been killed.

SUCH HYPOCRISY

On one end:
The United States declared Sunday it is « appalled » by the « disgraceful » shelling by Israel of a United Nations school sheltering some 3,000 displaced people in southern Gaza.
On the other:
The House on Friday cleared a bill to provide $225 million in emergency aid to Israel for its Iron Dome defense system, sending the measure to President Barack Obama in a congressional effort to support the nation amid increased fighting between Israeli forces and Hamas in the Gaza Strip.

When one thinks that this is what is necessary for Israel to survive, that the Zionist dream is based on the slaughter of—repeated slaughter of innocents on a scale that we’re watching these days on television, that is really a profound, profound crisis—and should be a profound crisis—in the thinking of all of us who were committed to the establishment of the state and to its success. It leads one virtually to a whole rethinking of this historical phenomenon. (HENRY SIEGMAN, American Jewish Leader)

Palestinians are enduring their nightmare with profound courage and stoicism. Amid privation and terror, they greet visitors with dignity and courtesy. Yet they are trapped in a vortex of suffering – and one that has no discernible end.

« The rights of Palestinians, and even their children, are wholesale denied… and it’s appalling, » Gunness, spokesman for the UN agency for Palestinian refugees (UNRWA), told Al Jazeera Arabic from Jerusalem.

A Norwegian doctor in the besieged Gaza Strip has strongly criticized Israel for using cancer-inducing bombs against Palestinian civilians. Dr. Erik Fosse told Press TV that the majority of patients hospitalized in Gaza are civilians injured in attacks on their homes and about thirty percent of them are children.

 

Photo de Reginald Boulos.

 

 

 

The hypocrisy of John Kerry who publicly supported the massacre by Israel but deep down knows that it is wrong. He is so afraid of the Jewish Lobby:

Secretary of State John Kerry was caught on an open mic just before his interview with “Fox News Sunday” candidly speaking about the conflict in Gaza.

“It’s a hell of a pinpoint operation, it’s a hell of a pinpoint operation,” Kerry said to an aide on the phone, with some measure of frustration.

His comments seemed to be criticizing the Israeli government’s assurances about the limited scope of its attack and ground invasion of Gaza.

Kerry, speaking by phone to one of his top aides, then added: “We’ve got to get over there. Thank you John. I think John, we ought to go tonight. I think it’s crazy to be sitting around.”

The Shujayea Massacre

The Shujayea massacre refers to the killing of sixty-seven Palestinians (civilians) on 20 July 2014 in Shujayea. This comes after the Israel Defence Forces attacked Gaza on the pretext of three Israelis being murdered (in the West Bank) despite providing no evidence that anyone in Gaza carried it out.

 

Des lauréats du prix Nobel, des artistes et des intellectuels appellent à un embargo militaire immédiat sur Israël

«Lorsque se met en place d’un rapport d’oppression, la violence a déjà commencé. Jamais dans l’histoire la violence n’a été initiée par les opprimés. … Il n’y aurait pas d’opprimés s’il n’y avait pas, antérieurement, de violence pour mettre en place une domination. « – Paulo Freire

Israël a de nouveau déclenché toute la force de son armée contre la population palestinienne captive, en particulier dans la bande de Gaza assiégée, dans un acte inhumain et illégal d’agression militaire. L’agression continue d’Israël contre Gaza a jusqu’ici tué des dizaines de civils palestiniens, a fait des centaines de blessés et a dévasté les infrastructures civiles, y compris dans le secteur de la santé, qui fait face à de graves pénuries.

La capacité d’Israël à lancer de telles attaques dévastatrices en toute impunité découle en grande partie de la vaste coopération militaire internationale et des échanges qu’il entretient avec les gouvernements complices à travers le monde.

Au cours de la période 2009-2014, les États-Unis ont fourni une aide militaire à Israël atteignant 30 milliards de dollars, tandis que les exportations militaires israéliennes annuelles dans le monde ont atteint plusieurs milliards de dollars. Au cours des dernières années, les pays européens ont exporté des armes à Israël pour plusiuers milliards d’euros, et l’Union européenne a fourni aux entreprises et aux universités militaires israéliennes des subventions de recherche portant sur le matériel militaire à hauteur de plusieurs centaines de millions.

Les économies émergentes comme l’Inde, le Brésil et le Chili, connaissent une croissance rapide de leur commerce et de leur coopération militaire avec Israël, en dépit de leur appui déclaré des droits des Palestiniens.

Par l’importation et l’exportation des armes avec Israël et en facilitant le développement de la technologie militaire israélienne, les gouvernements envoient effectivement un message d’approbation clair à Israël concernant son agression militaire, y compris ses crimes de guerre et ses éventuels crimes contre l’humanité.

Israël est l’un des principaux producteurs et exportateurs de drones militarisées du monde. La technologie militaire d’Israël, mis au point pour maintenir des décennies d’oppression, est commercialisée comme « testé sur le terrain » et exportée dans le monde entier.

Le commerce des armes et les relations de recherche militaires qui y sont liées menés en coopération avec Israël enhardissent Israël et lui garantissent l’impunité pour commettre de graves violations du droit international et pour faciliter l’enracinement du système israélien d’occupation, la colonisation, et le déni systématique des droits des Palestiniens.

Nous demandons à l’ONU et aux gouvernements à travers le monde de prendre les mesures immédiates pour mettre en œuvre un embargo sur les armées global, et juridiquement contraignant, concernant Israël, un embargo similaire à celui imposé à l’Afrique du Sud pendant l’apartheid.

Les gouvernements qui expriment leur solidarité avec le peuple palestinien dans la bande de Gaza, face au poids du système militaro-industriel israélien, devant les les atrocités et l’impunité d’Israël, doivent commencer par rompre toutes leurs relations militaires avec Israël.

Les Palestiniens d’aujourd’hui ont besoin de solidarité efficace, pas de charité.

Les Atrocités israéliennes

Cette injustice doit nous étreindre d’inquiétude car les enjeux du conflit palestinien embrassent le devenir de l’Humanité. Car à quoi d’autres assiste-t-on si ce n’est une mise en scène des valeurs des droits de l’Homme par nos pays lorsque ceux-ci ferment les yeux face au réveil des consciences citoyennes qui se lèvent dans toutes les villes du monde pour faire entendre leur voix face à la colonisation et appeler à l’arrêt des massacres et du blocus à Gaza ?

Mais l’espoir est à Gaza. Cinq fois millénaire, rattachée à une bande d’une largeur de 6 à 12 km et d’une longueur de 40 km, elle défie aujourd’hui la 4ème armée du monde. Gaza « une leçon brutale et un exemple éclatant pour ses ennemis comme ses amis », selon le poète palestinien Mahmoud Darwich : elle ne baissera donc jamais la tête, les bras et la voix contre l’injustice. Elle est, en elle-même, déjà une victoire.

This gallery contains 0 photos

L’un des enfants de Michel Martelly aurait mis enceinte une jeune fille Haïtienne Noire aux États-Unis

Poster un commentaire


On peut se rappeler sans ombre de doute comment le président Joseph Michel Martelly, par l’intermédiaire du service de presse de la présidence, avait décidé de mettre tout le peuple haïtien au courant du mariage de son fils ainé, Olivier Martelly et de Bianka Joseph.

Notons que Bianka est une très belle fille haïtienne que certains qui la connaissent disent être la fille d’un ancien ministre lavalassien alors que d’autres affirment qu’elle est une jeune mulâtresse d’une famille moyennement riche de Haïti.

Est-ce que ce mariage du fils ainé de Martelly avait été rendu possible parce que Bianka était une mulâtresse, tradition exige, ou bien à cause de la garantie de fortune des deux familles?

Voilà le contexte dans lequel nous allons tenter de comprendre la rumeur qui veut que les Martelly aient caché les relations de l’un de leurs garçons avec une jeune haïtienne noire vivant à New Jersey, et de surcroît, le jeune garçon Martelly aurait mis enceinte cette jeune fille.

Pourquoi, il n’y a pas question de mariage entre le jeune Martelly et cette jeune fille? Est-ce parce qu’elle est noire et n’est pas une mulâtresse comme Bianka, ou tout simplement parce que la famille présidentielle n’a pas approuvé cette relation bien qu’il puisse être une affaire personnelle du jeune martelly et de la jeune fille noire de new jersey?

Dans le cas du Mariage de Olivier martelly et de Bianka, personne n’avait demandé au président Martelly pourquoi il avait rendu cet événement public, ni non plus combien ce mariage avait coûté réellement au pays et au peuple haïtien bien que dans les faits, plusieurs proches du pouvoir Tèt Kale ont mentionné que cela aurait coûté plus de 50 millions de dollars américains sans oublier les divers cadeaux que le jeune couple avait reçu des différents ministres  du régime et de plusieurs grands industriels haïtiens.

Alors, aujourd’hui, on peut se demander, comme on le ferait dans le cadre de n’importe quelle analyse, pourquoi la famille de Martelly a décidé volontairement de faire silence dans ce dossier, que nous considérons encore comme une rumeur à preuve du contraire, alors que dans le cas de Olivier c’est le président martelly et la présidence qui avaient mis public le mariage du fils ainé du président?

Évidemment nous savons qu’en tant jean-claudiste invétéré, les objectifs de Michel Martelly avec ce mariage c’était d’organiser un mariage capable de concurencer celle de Michel Bennett et de Jean-Claude Duvalier plus particulièrement le côté excentrique et faste du mariage de son idole.

D’ailleurs, des rumeurs qui circulent dans l’entourage des martelly veulent qu’avant la fin de l’année et plus particulièrement, la fin de son mandat, que le Président Martelly renouvelle ses engagements et son mariage avec Sophia. Nous attendons la fin du mandat de martelly pour confirmer ou infirmer cette rumeur cependant nous savons très bien de quel bois se chauffe les martelly sur ce point là.

Même si nous n’avons pas encore ettayé tous les aspects de cette rumeur que nous suivons avec intérêt, nous savons toutefois, que l’une des grandes fierté du Président Joseph Michel martelly c’est d’avoir transmis à ses enfants la passion de la musique et surtout, que ses enfants jouent très bien et qu’avec la musique ils pourront gagner dignement leurs vies.

Cependant, dans un pays où les jeunes haïtiens ont vraiment besoin d’exemples de jeunes qui réussissent et que les jeunes martelly en sont de vrais, on peut se demander, avec la popularité des jeunes martelly, pourquoi le président et les journalistes ne décident pas de faire un documentaire sur la réussite de la famille pour montrer aux jeunes haïtiens qu’ils ont la capacité comme tous les autres jeunes dont les martelly pour réussir au lieu de laisser couler des rumeurs vraies ou fasusses sur la famille présidentielle?

Évidemment, le potin au service de la politique et, de part l’importance des potins dans le show bizz actuel, bien que nous y participions en les trouvant et en les partageant, l’actualité du potin fait ressortir de grandes vérités souvent cachées ou manipulées.

à suivre…

Hermann Cebert

This gallery contains 0 photos

Les Haïtiens doivent s’unir ou laisser périr Haïti: L’urgence de fédérer les leaders communautaires de la diaspora haïtienne

Poster un commentaire


Le philosophe éveillé

La pensée qui dérange

Une fois de plus Haïti et tous les haïtiens en général font face à leurs destins. Il s’agit de l’occasion en Or pour le peuple de ce pays que nous sommes et plus particulièrement de nous autres qui vivons à l’extérieur du pays.

Alors que plusieurs d’entre nous possèdent de grandes qualifications et d’expertises beaucoup plus importantes que plusieurs pays dans le monde, de façon globale c’est pourtant notre pays, notre race et notre pays que l’on considère comme des parias dans le monde.

Selon plusieurs experts et d’études bien documentées, Haïti possède plus d’experts de qualibre international que plusieurs pays, plusieurs États ou provinces de fédérations de pays dans le monde. Pourtant, aucun de ces experts ne profitent à Haïti et Haïti est même appelée le pays le plus pauvre du monde.

Évidemment, nous n,avons pas besoin de chercher de midi à quatorze heures pour trouver les raisons et les causes de notre arriération et de notre sans importance de la part des autres peuples et des autres pays du monde parce que nous savons très clairement que c’est notre division interne et les préjugés de supériorité que plusieurs d’entre nous développenent vis-à-vis des autres.

Ces divisions internes au sein de notre population, ces préjugés que nous avons tous l’un vis-à-vis de l’autre et des autres se constatent également au sein des diverses communautés haïtiennes vivant à l’étranger.

Certains développent des préjugés à l’endroit des autres membres de la diaspora comme par exemple, plus expérimentés, plus anciens, plus savants, plus intelligents que les autres par conséquent, ils ne peuvent pas s’impliquer dans des organisations avec les nouvelles générations qui font aussi partie de cette diaspora.

En fait, il faudrait dire que les communautés des la diaspora haïtiennne reproduisent les mêmes divisions qui existent dans le pays et qui ne cessent de nous trainer vers l’arrière.

Contrairement aux autres communautés de la diaspora des autres peuples et des autres pays qui vivent en Occident et qui s’unissent pour se développer et faire développer leurs propres pays, nous les Haïtiens nous faisons tout pour nous tenir éloigner loin de l’autre et ainsi réduire nos chances d’améliorer nos sorts individuels et collectifs.

J’ai souvent pris la communauté juive dans le monde comme exemple de peuples solidaires pour se développer et pour protéger les intérêts de leur Pays, Israël, mais les haïtiens et plus particulièrement nous qui vivons à l’étranger et qui formons la diaspora haïtienne, ne somblons pas comprendre cette nécessité de fédérer nos forces à travers la création d’organismes centraux de la diaspora en vue de converger nos pouvoirs politiques, économiques vers le développement de notre pays.

Nous sommes partout individuellement capables de nous tailler des places importantes dans plusieurs pays développés voire sous développés, cependant de façon collective nous sommes incapables de réussir ensemble.

Devant toutes les situations actuelles auxquelles nous faisons face présentement, au Bahamas, en république dominicaine, au guadeloupe, en martinique, au brésil, au maroc, au canada, aux États-Unis, à la guyanne, en France, en Suisse, bref, un peu partout dans le monde doit nous pousser à nous unir ensemble pour fédérer les différentes énergies de nos leaders communautaires vivant dans la diaspora haïtienne sinon, c’est Haïti qui va disparaitre.

IL est vrai que nos ancêtres avec très peu de moyens, ont créé l’empire de la liberté qu’est notre Haïti,  mais à nous qui sommes leurs héritiers ou du moins qui nous réclamons d’être leurs descendants et leurs héritiers, nous devons créer l’empire de l’Égalité et de la fraternité car, tant bien que mal, et avec la volonté et la détermination de la génération de Charlemagne Péralte nous avions lutté pour reconquérir notre liberté générale des bottes militaires américaines en 1934.

Toutefois, c’est à notre tour maintenant de réaliser le développement intégral de notre pays. Mais pour y arriver, nous devons créer les conditions nécessaires à ce développement et en même rétablir notre dignité collective que n’importe quel peuple sans grandeur peut piétiner à leur guise.

Aujourd’hui, plus que jamais, nous avons besoin d’unité entre nous pour lever ensemble nos têtes pour regarder les autres peuples en face, les yeux dans les yeux.

De plus, nous devons cesser d’être tous istes idéologiques qui ne nous ressemblent pas et surtout, qui ne nous identifient pas. Notre seule iste c’est d’être des Haïtiens et des Haïtianistes. Lorsque nos ancêtres avaient pris leurs décisions de vivre libres ou de mourir, ils n’étaient ni lavalassiens, ni duvaliéristes, ni fignolistes, ni communistes, ni capitalistes. Ce qu’ils étaient tous, c’était des hommes comme tous les hommes et en créant Le pays Haïti, ils étaient devenus tous des Haïtianistes et des Nationalistes dans et en tenant compte des divereses qualités qui les rassemblaient.

Voilà pourquoi, actuellement je veux voir tous enfants de Haïti se lever et s’unir ensembles à travers Un instrument Politique, Économique, un Instrument Social International et Mondial capable, dont le Congrès International ou Mondial, peu importe son Nom, de défendre les Intérêts de Haïti et de tous les Haïtiens dans le monde auprès des grandes institutions internationales et mondiales, auprès des pays développés, et aussi auprès des gouvernements laucaux partout où vivent des haïtiens.

Cet instrument politique, économique et social international et mondial Haïtien sera notre groupe collectif de lobby international de nos intérêts dans le monde. I

l doit avoir regrouper tous les duvaliéristes, des riches des intellectuels, des professeurs à la retraite ou nom, des lavalassiens, des libéraux, des capitalistes, des communistes des socialistes mais  compétents et qui comprennent à la fois, les rouages et les mécanismes de tous les pays où vivent les Haïtiens dans le monde et les enjeux mondiaux des intérêts haïtiens.

Avec tous les plus capables à la tête d’un tel congrès, je suis sûr que nous les haïtiens et Haïti dans son ensemble seront gagnants. Il nous faut nous élever au dessus de nos divisions pour pouvoir nous affirmer collectivement.

à suivre…

Hermann cebert

 

This gallery contains 0 photos