Le président Joseph Michel Martelly annoncera une importante décision ce week-end selon ses proches


Le philosophe éveillé

La pensée qui dérange

La dernière Danse du Président, Sweet Micky doit danser avec Michel Martelly. Le Président Joseph Michel Martelly nous a habitué et montré qu’il pouvait danser toutes les danses latines: meringue, salsa, tango, cha cha, mais aussi il a fait voir au pays toutes les couleurs de ses grimaces Rose-Bonbons, aux vices Bandit Légal de façon Têtes Rasées (Tèt Kale) à travers les déhanchements de Ti Simone.

Bien entendu, il ne faut pas oublier, ni non plus se tromper des habitudes de consommation du président d’autant que plusieurs rapportent que le président est gelé depuis 3 à 5 semaines et qu’il aurait sniffé plus de 5 kilos de cocaïnes dans le but de voir plus clair dans les troubles que son régime a plongé le pays avec le refoulement et l’expulsion des haïtiens vivant en république dominicaine.

En parlant de cocaïne, où sont les familles impliquées dans l’importation de la marijuana et de la cocaïne par bateau que la police nationale nous avait promis de publier.

Qui étaient impliqués dans ce trafic et pourquoi la justice n’est pas encore saisie de cette affaire? Qui a bloqué les enquêtes de la police et de la justice dans ce dossier?

Seul le président, son chef de police et son premier ministre doivent nous faire la lumière dans ce dossier et en attendant, tout le monde doit attendre leurs décisions finales, évidemment il n’y aura pas d’enquêtes ni non plus de coupables puisque c’est un pouvoir corrompu qui s’en charge.

Bien sûr, en guise de son Carnaval des fleurs 2015 de Haïti de Juillet pour célébrer les cent ans de l’occupation américaine, son fils et prince héritier Olivier Martelly nous a offert un concert au champs de mars avec les grands du Hip Hop américain aux coûts de 3 millions de dollars américains et, où il nous a montré encore son ridicule alors que tout le pays se demande comment faire pour s’occuper de nos frères qui arrivent au pays par des dizaines de milliers.

Nous sommes vraiment en présence de véritables dirigeants irresponsables qui se préoccupent davantage de leurs plaisirs au lieu de s’intéresser aux détresses du pays et de ses enfants. Devant toutes ces humiliations que vivent le pays et ses enfants, n’est-on pas en droit de se questionner sur les véritables intentions des dirigeants du pays et surtout également de la communauté internationale qui semblent tous veulent anéantir tout un peuple et tout un pays?

Permettez-moi de commencer ce texte d’extrême importance avec un peu d’humour vu les vulgarités que le président Michel Martelly nous a habituées tout au cours de son mandat.

De plus, étant donné qu’il s’agit de la stabilité et de l’avenir du pays qui sont en question, je veux simplement me grincer un peu car il semble que plus rien ne sera comme avant après que le président aura annoncé sa démission à la tête du pays.

Est-ce qu’il s’agit d’un plan qui a été monté de toutes pièces par l’international ou encore parce que toutes les presciptions et tous les plans des ennemis de Haïti ne semblent pas suivre les agendas de l’international?

De toutes les façons, j’étais sûr qu’il y avait un plan lorsque nous voyons et constatons l’ensemble des événements qui se défilent à l’horizon de l’avenir de Haïti et de tous les haïtiens.

Ceux qui consultent les cartes du ciel de Haïti ne peuvent pas nous dire avec certitude que tout ce qui se déroule présentement dans le pays suivent un ordre cosmique ou céleste car tout ce que le ciel nous dit est que les choses devaient aller bien et mieux pour Haïti et les haïtiens.

Malheureusement, sur le terrain en Haïti, les choses vont mal et se détériorent davantage et ce, plus rapide que toutes nos espérances ou nos prévisions.

On me dirait fou de ne pas croire à un complot de l’international contre les intérêts d’Haïti et de tous les haïtiens que d’un coup, la république dominicaine nous retourne nos frères et tous les noirs nés sur leur territoire, que le brésil membre de la Minustah nous refoule des haïtiens, que les Îles Caïcos, le Bahamas, la guyanne se décident sans consertation à nous refouler nos frères haïtiens que tous les pays  du monde nous abandonnent seuls au monde à y faire face.

Tout le monde sait que le président Joseph Michel Martelly et son fil Olivier Martelly investissent plusieurs millions de dollars en Espagne et en République dominicaine et que le président ne s’entend pas avec le Premier Ministre Evans Paul sur la question des expulsés de la république dominicaine.

Selon plusieurs personnes très proches du président Martelly, depuis deux semaines, ce dernier ne cesse de multiplier ses rencontres avec plusieurs conseillers afin de savoir quoi faire en ce qui concerne rester au pouvoir jusqu’aux prochaines élections ou démissionner de son poste de président de la République de Haïti.

C’est là le dilemme du président Martelly qui, selon certains de ses conseillers, préfère partir et quitter le pouvoir en laissant à Evans Paul qui deviendra président automatiquement à cause de l’empêchement du président contrairement aux prérogatives constitutionnelles qui transféraient le pouvoir au président de la Cour de Cassassions.

Or, plusieurs conseillers du président refusent de céder le pouvoir de cette façon et s’opposent à l’idée de confier le pouvoir à Evans Paul et, ils veulent par contre que le président remplace Evans Paul par Bernard Gousse dont le nom est souvent revenu dans l’actualité politique du pays comme premier-ministrable.

Cependant, personne ne sait vraiment quelles seront les décisions que Michel Martelly va prendre en ce qui concerne Evans Paul que l’on dit ne pas avoir organisé la rencontre ministériel de ce mercredi 1 juillet 2015. En revanche, il semble être plus que sûr, le président prendra une très grande décision cette fin de semaine concernant son avenir politique et l’avenir de son régime et qu’il serait prêt à quitter le pouvoir et le pays ayant peur de perdre sa vie et ses richesses accumulées au cours de son mandat présidentiel.

Pour le président Martelly, compte tenu des diverses pressions et menaces de dénonciations qu’il reçoit de plusieurs responsables dominicains, il serait plus avantageux pour le pays s’il démissionnait étant donné qu’il n’a plus rien à gagner en restant au pouvoir et voir bloquer toutes ses manœuvres auprès des responsables dominicains.

Par conséquent, il semble qu’il a conclu de se démettre de ses fonctions de président afin de permettre à d’autres de prendre la relève. Cependant, il aurait également fait et multiplié ses démarches auprès de l’ambassade des États-Unis en vue de se réfugier à Miami là où il a ses autres enfants et ses maisons.

En attendant les annonces du président de la république de Haïti cette fin de semaine sur les mesures à prendre concernant sa démission, j’invite tous mes frères haïtiens se mobiliser pour empêcher au pays de sombrer dans la guerre civile. De même, je les invite à la réflexion en vue de trouver des solutions définitives aux divers problèmes que traverse le pays. L’heure est très grave pour le pays et pour notre identité de peuple. Nous sommes donc à ce carrefour que nos ennemis nous ont obligé à y faire face.

Que Dieu sauve et protège Haïti et tous les haïtiens!

à suivre…

Hermann Cebert

Publicités