Olivier Martelly retournerait par devant les enquêteurs américains en janvier 2016


Selon certaines informations qui circuleraient actuellement dans le cadre du probable dossier des enquêteurs américains concernant un bateau qui s’était entré en Haïti avec des tonnes et des tonnes de kilos de cocaïne en Haïti et dont on aurait associé le fils ainé du président Joseph Michel Martelly, tout semble indiquer que Olivier Martelly serait attendu à nouveau aux États-Unis pour les suites que les autorités judiciaires américaines veulent donner à ce dossier.

S’il est vrai que la famille Martelly avait déboursé plus de cinq millions de dollars pour obtenir la libération conditionnelle de Olivier Martelly, il serait normal que le dossier n’était pas terminé, surtout lorsque nous savons très clairement que tout dossier de justice demande toujours assez de temps avant que tout coupable soit reconnu et les châtiment soient imposés.

Or, ce que plusieurs observateurs se demandent actuellement c’est sans nul doute, comment se déroule ce dossier de justice et plus particulièrement, quels sont les intérêts qui se cachent derrière ce dossier et en quoi ce dossier du bateau de cocaïne peut-il influencer de près ou de loin la politique haïtienne voire compromettre les intérêts de Haïti étant donné qu’il s’agirait bien de la famille de l’actuel président de Haïti qui serait impliqué si l’on s’en tient au silence qui recouvre cette affaire.

D’abord personne ne peut contester l’idée de ce silence de l’affaire du bateau de cocaïne ce, qu’il s’agisse de la police nationale de Haïti, de la famille présidentielle et de Joseph Michel Martelly et également de Olivier Martelly lui-même qui s’est complètement effacé à la fois de la scène politique haïtienne que sur la scène du showbiz de Haïti.

Plusieurs parlaient de l’entreprise de productions culturelles du jeune prince d’Haïti avec grands intérêts en se référant au méga spectacle que cette entreprise avait offert au public haïtien avec les grandes vedettes américaines.

On croyait qu’on allait être servi davantage cependant, depuis cette affaire ou serait impliqué Olivier Martelly on entend plus parler de méga spectacle de ce groupe ni non plus de son président directeur général. Évidemment, il aurait été souhaitable que sont entreprise soit passée à quelqu’un d’autre de la famille s’il est vrai qu’olivier était véritablement en surveillance surveillée ou plus directement toujours sous enquête de la justice américaine.

Je suis partisan de la création d’emplois dans le pays et n’importe quelle entreprise qui peut offrir des emplois dans le pays est un bon signe pour le pays. D’ailleurs, même dans les pays dit développés, on sait que la mafia et les crimes organisés font rouler ces économies et que l’État de ces pays tolèrent et adopte des politiques de moins de crimes possibles et ils savent qu’ils sont impuissants face à ces groupes criminels.

Si on avait la capacité pour éradiquer les crimes seulement à New York, c’est toute l’économie Newyorkaise qui s’effondrait autant que les criminels s’infiltrent dans toutes les activités économiques de cette ville et dans cet État américain. Voilà pourquoi les dirigeants haïtiens doivent comprendre les économies parallèles et principalement celles qui sont infectées par les groupes criminels.

Tous les pays du monde ont leurs propres groupes criminels et de ce fait Haïti ne peut pas ignorer ces groupes et tous les dirigeants du pays doivent saisir pourquoi et comment négocier avec ces groupes dans les intérêts du pays.

Et qui pis est, les dirigeants du pays doivent protéger les criminels du pays en adoptant des politiques contre les groupes criminels organisés visant à les garder au pays et surtout à les condamner au pays une fois qu’ils avaient été jugés par la justice du pays.

À ce propos, on a qu’à penser aux sommes acquises par ces criminels, aux frais d’avocats et de procédures que ces criminels doivent dépenser ou payer jusqu’aux avocats et à leurs secrétaires qui travaillent dans les cabinets d’avocats du pays qui doivent profiter de ces jugements à l’intérieur du pays.

Malheureusement, tous les dirigeants du pays n’ont pas les personnalités irréprochables pour contrer les ingérences étrangères des puissances dans les affaires internes du pays afin de mieux protéger les intérêts du pays. Ces dirigeants haïtiens oublient ce que signifie la souveraineté de l’État d’Haïti à la fois sur tout le territoire haïtien que sur l’ensemble de ses citoyens. Voilà pourquoi, qu’à chaque fois que je vois des criminels haïtiens qui sont extradés vers les pays étrangers, je me questionne sur la moralité des dirigeants haïtiens mais plus particulièrement sur les compromis qu’ils font au détriments des intérêts du pays. Il en est de même pour les criminels étrangers arrêtés dans le pays et qui auraient dû être jugés et condamnés par la justice du pays mais qui sont souvent pour ne pas dire toujours rapatriés vers d’autres pays dont les États-Unis en particulier. Pourtant à en croire, ces criminels sont extrêmement riches et les garder au pays aurait pu rapporter beaucoup à l’économie du pays.

Il parait semble-t-il et pourtant  que selon certains arrangements qui seraient faits entre le jeune prince et la justice américaine qu’il y aurait plusieurs dénonciations de grands barrons de la drogue de toute la région caribéenne, de l’Amérique centrale et du Sud étant donné les derniers coups de filet de la justice américaine dont un proche du président vénézuélien et de Salvador.

Est-ce qu’il s’agit bel et bien d’une certaine collaboration du régime de Port-au-Prince dirigée par Joseph Michel Martelly et de Evans Paul qui a permis ces arrestations ou bien est-ce qu’il s’agit plutôt de la pression de la justice américaine qui ont permis ces arrestations.

Nous sommes dans une vraie casse-tête chinoise. Toutefois, et c’est peut-être le véritable enjeu dans cette affaire, est-ce cette affaire n’aurait pas été un piège auquel le fils du président de Haïti s’est fait prendre vue que les tentations de gagner gros et beaucoup lui avait été irrésistibles?

Loin de pouvoir tirer des conclusions alors même qu’à cause du silence qui enveloppe ce dossier nous continuons dans un grand flou mais qui doit finalement exiger des personnes impliquées jusqu’aux dents de finir par nous faire toute la lumière nécessaire dans le cadre d’un processus d’information nationale.

Devant cet état de fait, du vide et du manque d’informations, nous nous demandons s’il est vrai que Olivier Martelly retournerait par devant les enquêteurs américains en janvier 2016 pour la suite ou la finalité de ce dossier.

à suivre…

Hermann Cebert

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s