Qui a tenté d’assassiner l’ex président d’Haïti Jean-Bertrand Aristide lors de sa tournée au Cap Haïtien: à la recherche de la vérité sur les divers empoisonnements successifs dans le pays


Le philosophe éveilléIl n’y a pas longtemps de cela j’écrivais, pour me questionner, deux textes sur les excès et son véritable poids dans la balance politique du pays et surtout sur les prochaines élections du 9 Octobre 2016 prochain de l’ex président Jean-Bertrand Aristide en s’impliquant personnellement dans cette campagne électorale au profit de Maryse Narcisse, la candidate du Parti politique que dirige avec des mains de fer l’ex président Jean-Bertrand Aristide.

Évidemment,  mes objectifs étaient de rappeler à l’ex petit prêtre des pauvres de Saint-Jean Bosco d’une part qu’il avait encore des ennemis très puissants dans le pays et dans son entourage mais également que des intérêts de groupes très puissants dans le pays et à l’extérieur du pays lui avaient encore à l’œil.

Du coup, l’aider à mieux comprendre que les forces en présence dans le pays avaient été changés et que toute la politique haïtienne avait également été changée par conséquent, il faillait qu’il comprenne que ses véritables ennemis s’étaient consolidés dans toutes les structures du pays.

Tout naturellement, et connaissant très bien l’homme d’action que demeure Titid pour l’avoir côtoyer de très près et parfois aussi de très loin, je savais qu’il n’allait jamais accordé de l’importance à mes analyses même s’il sait très bien que j’ai raison particulièrement lorsque je lui présente la mosaïque des forces en présence qui ne lui sont pas totalement favorables actuellement.

Voilà que cela n’a pas pris trop de temps pour que le risque d’une mort imminente se révèle au grand jours comme si je prophétisais en quelque sorte ce qui s’est produit au Cap Haïtien où Jean-Bertrand Aristide s’est écroulé lors de son intervention à cause d’une certaine malaise cardiaque pour répéter ce que les médecins et la rumeur veulent qui soient véritablement passé au Cap Haïtien.

Bien entendu, nous ne sommes pas dupes à croire que tout était vrai dans cette réponse simpliste des médecins de l’hôpital Sainte Justine du Cap Haïtien ni non plus de l’entourage de l’ex président Jean-Bertrand Aristide.

De ce fait, loin de croire à une malaise cardiaque qui aurait foudroyé Jean-Bertrand Aristide, nous aurions tendance à croire de préférence à la thèse de l’empoisonnement de ce dernier et que l’assassin serait en son sein.

On avait Jean-Bertrand Aristide en très grande forme lors de sa dernière sortie à Pétion-Ville pour ouvrir la campagne de sa candidate femme Maryse Narcisse.

De même on l’a vu également dans cette même forme olympique lors de son arrivée aux Gonaïves, alors, Comment se fait-il que ce soit au Cap Haïtien qu’il se retrouve avec les malaises cardiaques?

Là se trouve toutes les réponses à nos doutes concernant la thèse de sa crise cardiaque. Jean-Bertrand Aristide avait été empoisonné par des criminels au sein de son équipe et de ses partisans très rapprochés  qui travaillent pour des intérêts qui s’opposent à la présence de Jean-Bertrand Aristide sur la scène politique Haïtienne.

Par conséquent, ceux qui aiment Aristide et qui veulent qu’il puisse être présent pour ses jeunes enfants qui ne lui demandaient pas de venir au monde, arrivent à démasquer le ou les coupables qui se trouvent au sein de celui-ci.

Je sais que plusieurs qui vont lire ces articles vont se demander pourquoi je veux insister à croire qu’il y aurait un complot en arrière de la crise cardiaque qui a failli tuer Jean-Bertrand Aristide au Cap Haïtien.

En effet, sans me laisser prier, je dois affirmer que les histoires récentes des assassinats de plusieurs personnes dans le pays au cours du règne de Joseph Michel Martelly me permettent de douter de toutes les causes naturelles de plusieurs morts dans le pays.

Qui a déjà oublié la mort du Juge Lamarre Bélizaire dans le pays, alors que ce dernier était sur un gros dossier impliquant le président Joseph Michel Martelly lui-même et sa famille dont sa femme Sophia Saint-Rémy Martelly et de son Fils Olivier Martelly?

Il y a eu également la mort de Jean-Claude Duvalier que je soupçonnais déjà qu’il aurait été empoisonné, à ce sujet, j’invite mes lecteurs à relire mes divers articles publiés sur mon blogue où je traite en fil et en aiguille cette thèse de son assassinat.

Combien d’autres personnes comme des politiciens, des juges, des avocats et fils d’avocats, de commerçants, de banquiers, de gouverneurs de banques, des étrangers comme le salvadorien qui avait été assassiné à Léogâne sans oublier tous les autres innocents tombés sous les balles assassines dans le pays ainsi que les personnes qui sont continuellement kidnappées un peu partout dans le pays.

Très certainement, je ne peux pas m’empêcher de me rappeler également les bandits qui ont tout récemment profité d’un laisser aller des services de police du pays et ou des services de renseignements pour faire feu sur divers commerces et entreprises privées dans le pays alors que jusqu’à présent les enquêtes de la police n’ont encore rien donné comme résultats dans le pays.

Qui sont ces criminels qui avaient fait feu en plein jour sur les stations d’essence dans la grande région métropolitaine de Port-au-Prince?

Qui sont les bandits armées qui avaient fait feu sur l’hôtel le Mariotte à Port-au-Prince? pourquoi personne n’a encore été arrêté jusqu’à présent?

Nous nous rappelons également de plusieurs accidents d’autos sur les routes nationales du pays qui impliquaient plusieurs intellectuels qui s’opposaient à un certain nombre d’intérêts et que ces personnes ont bêtement perdues leurs vies.

Voudrait-on nous faire croire que toutes ces nombreuses personnes victimes par balles, par accident d’autos, assassinées en plein cœur des villes de la région métropolitaine de Port-au-Prince soient toutes de causes naturelles?

Ce serait trop facile d’admettre et de croire sans analyse qu’il y aurait un mal qui tue toutes les personnes représentatives du pays. Ce serait une autre malédiction contre ce pays pour interpréter à la manière des pasteurs américains qui croient que Haïti est sous l’emprise du mal et du démon. S’il est vrai que ces démons puissent véritablement exister, je veux surtout croire qu’ils sont d’abord et avant tout des être de chairs et de sang quoi se retrouvent parmi nous et qui sont payés par des intérêts dans l’ombre ce, depuis toujours.

Dans sa mal chance, Jean-Bertrand Aristide a été très chanceux de se trouver au Cap-Haïtien et qu’on l’ait amené à cet hôpital justinien ce que d’autres n’ont pas eu la chance puisqu’ils avaient tous été conduits à d’autres hôpitaux de la région métropolitaine.

Tout pourrait nous conduire vers d’autres pistes si l’on cherche à démêler cette crise cardiaque de Jean-Bertrand Aristide. Il suffit tout simplement de questionner par des spécialistes les derniers instant de toutes les victimes de crise cardiaque dans le pays car il y en a un peu trop en si peu de temps.

Voilà pourquoi, contre toute attente de plus d’un, je demeure sceptique par rapport à toutes les thèses de causes naturelles de ces personnes publiques haïtiennes qui subissent des crises cardiaques. J’attends les résultats de toute personne qui cherche véritablement la vérité sur ces assassinats stratégiques qui sont loin d’être des morts naturels.

Jean-Bertrand Aristide a été empoisonné par quelqu’un qui ne l’aime pas pour ce qu’il représente et surtout pour ce que ce dernier se croit encore représenter dans le pays comme poids politique.

Son assassin est en son sein. Peut-être qu’Aristide avait bu de l’eau qui aurait été préalablement empoisonnée par quelqu’un qui possède un tel poison?

Qui sait?

Peut-être qu’il a inhalé ou inspiré un certain gaz que quelqu’un porte et garde sur lui depuis très longtemps?

Je sais que Aristide pourra par lui-même découvrir son assassin en son propre sein mais quand bien même, il faudra bien qu’il puisse rester en vie pour pouvoir démasquer son assassin.

à suivre…

Hermann cebert

Publicités