Quel serait l’origine des dernières incitations à la violence de l’ex président Jean-Bertrand Aristide


Le philosophe éveilléPlusieurs lavalassiens essayent de mystifier les opinions publiques haïtiennes en tentant de réinterpréter les dernières incitations à la violence de l’actuel homme fort d’Haïti, l’ex président Jean-Bertrand Aristide qui a clairement menacé de recourir au déchouquage (déraciner littéralement mais cela signifie renversement par la force extrême) comme moyen pour renverser tout autre candidat élu président de Haïti si ce n’est pas sa candidate Maryse Narcisse qui gagne les prochaines élections.

On peut essayer de redire différemment pour Jean-Bertrand Aristide dans le but de lui sortir de son extrémisme mais tout le monde sait que le chef du Parti Fanmi Lavalas choisit régulièrement quand prendre la parole et comment dire ce qu’il veut dire et qu’il n’a guère besoin de personne pour réinterpréter pour lui ce qu’il tenait à faire passe comme message.

On reconnait très bien Aristide pour celui qui sait très bien s’exprimer avec un langage codé lorsqu’il ne veut pas être compris ou mal interprété. C’est d’ailleurs ce qu’il a toujours fait jusqu’à tout dernièrement. Inutile donc pour les nouveaux disciples du Docteur Jean-Bertrand Aristide d’essayer de redire à leurs façons ce que tout le monde a déjà compris. Aristide a clairement demandé à ses partisans de se préparer à mettre Haïti à feu et à sang si ce n’est pas Maryse Narcisse qui gagne les prochaines élections présidentielles.

Cela étant dit, afin d’éviter toute confusion dans la nouvelle approche d’extrême violence que prône désormais Jean-Bertrand Aristide afin de reconquérir le pouvoir en Haïti, la question que nous devons nous poser est la suivante: Quel serait l’origine des dernières incitations à la violence de l’ex président Jean-Bertrand Aristide?

Essayons de revenir sur nos dernières doutes concernant la vie de famille de l’ex prêtre, devenu père de famille, de Jean-Bertrand Aristide en tenant compte des véritables liens qu’entretient ce dernier avec sa femme-candidate Maryse Narcisse afin d’élucider l’origine de cet extrémisme et de cette soif de violence qui l’anime actuellement.

Au prime à bord, disons que la sexualité, plus particulièrement le sexe, a toujours été au cœur de tout régime politique et en ce sens, cette sexualité a souvent causé la prise du pouvoir par certain et la chute de certains Rois, de certains présidents voire également d’horribles assassinats.

On a qu’à penser à Jean-Jacques Dessalines qui voulait marier sa fille Célimène Dessalines à Alexandre Pétion (cela aurait probablement éviter son assassinat) L’assassinat de François Capois, dit Capois La mort, par Henri Christophe qui enviait son amour pour une mulâtresse qui l’aurait rejeté auparavant. On peut se rappeler du Mariage de Jean-Claude Duvalier avec Michèle Bennett que les duvaliéristes noiristes ont associé à la chute de régime duvaliériste.

Évidemment, dans le cas même de Jean-Bertrand Aristide, son mariage avec une ancienne avocate de la grande firme d’avocat de Bill Clinton et de Hilary Clinton est considéré par plus d’un comme une certaine entente de contrôle direct des américains sur Jean-Bertrand Aristide compte tenu des moments d’instabilité psychologique de ce dernier. Une agente de la CIA pour contrôler et limiter les actions du leader populiste haïtien.

La sexualité et le sexe au service direct de la politique. Comme toujours d’ailleurs. Rien a changé dans les mœurs et dans les stratégies de prise et de contrôle de pouvoir.

Cela étant dit, il devient évident pour nous d’envisager et du coup considérer qu’il doit y avoir actuellement un véritable conflit au sein du couple que forme Jean-Bertrand Aristide et Mildred Trouillot qui force Jean-Bertrand Aristide à vouloir s’impliquer davantage en politique et par la même occasion le pousser à prendre plus de risque comme il l’a fait dans la campagne présidentielle de Maryse Narcisse.

Cependant, le fait d’avoir une crise familiale ne pourrait pas être considéré comme le seul élément à pousser Aristide à s’impliquer aveuglement dans la campagne de sa femme-candidate. Ça prend des liens plus forts pour forcer ce dernier à prendre autant de risque voire à mettre sa propre vie en danger.

Évidemment, notre réponse devient incontestablement des liens d’amour entre Aristide et Maryse sont les principales causes des implication de Jean-Bertrand Aristide dans cette élection.

Autrement dit, en tant narcissique et compte tenu de la grande mégalomanie d’Aristide pour le contrôle systématique du pouvoir en Haïti, ce dernier doit avoir comme projet de se séparer de sa femme pour se remarier immédiatement avec Maryse Narcisse une fois que cette dernière aura gagné les prochaines élections.

Voilà donc en quelque sorte le plan ultime de Jean-Bertrand Aristide derrière son implication le risque qu’il prend actuellement pour forcer l’élection de Maryse Narcisse comme prochaine présidente de Haïti. Évidemment on pourrait envisager également qu’il serait même prêt à humilier sa femme Mildred Trouillot en lui annonçant sa séparation le jour même de l’entrée en fonction de sa pouliche.

En ce qui concerne le goût de Jean-Bertrand Aristide pour la violence et ce qui le pousse véritablement à inciter les masses populaires membres de son Parti Politique Fanmi Lavalas, cette pathologie à la violence quant à elle serait d’un manque de sexe le l’ancien prêtre ne peut pas tolérer compte tenu que sa femme lui en prive ces derniers temps.

Il y a donc chez Jean-Bertrand Aristide une grand besoin, un vide qu’il lui faut combler en expulsant sa violence dans le champs politique. Or, qui dit besoin sexuel, dit également une accumulation d’énergie et de puissance que l’on peut facilement se rappeler chez lui lorsqu’il était prêtre. En l’écoutant inciter les masses populaires à recourir à la violence, on retrouve chez lui les mêmes rages, les mêmes colères qu’il dégageait lorsqu’il ne pouvait pas satisfaire ses appétits sexuels.

De tout ce qui précède, on peut comprendre très clairement que Jean-Bertrand Aristide doit être actuellement quelqu’un qui traverse de grandes crises conjugales et qu’il serait même sur le point de demander le divorce à sa femme Mildred Trouillot.

Cette crise familiale l’aurait poussé à accepter que ces enfants soient parties vivre aux États-Unis pour parfaire leurs études compte tenu qu’elles sont désormais assez grandes pour se prendre en main d’autant plus qu’elles sont plus en sécurité aux États-Unis qu’en Haïti.

De plus,  à cause de la détérioration de sa vie de couple, il est revenu dans une certaine promesse de relation ou de relation tout simplement avec Maryse narcisse. Cela lui a donc permis de revenir à son goût du risque en s’impliquant directement dans la campagne de Maryse Narcisse.

Toutefois, étant donné qu’il ne peut actuellement se permettre de renoncer à son mariage et du coup, à sa propre sécurité dû à la présence de Mildred à ses côtés, il serait en manque sexuel qu’il ne peut pas satisfaire à l’extérieur de la maison familiale. Il est devenu extrêmement frustré qu’il a réussi à canaliser vers la politique en en incitant le les masses populaires à recourir à la violence si Maryse narcisse ne sort pas gagnante des prochaines élections.

Hermann Cebert

à suivre…

Publicités