Galerie

La vérité sur l’indépendance d ’Haïti!: par Kerlens Tilus


Photo de Kerlens Tilus

Jeudi 11 janvier 2018 ((rezonodwes.com))– Depuis 212 ans, les assassins de l’Empereur Jean Jacques Dessalines ne se sont pas contentés de l’éliminer physiquement de la terre d’Hayti, mais ils ont tout fait pour le dénigrer et effacer sa mémoire dans la psyché des Haïtiens. Le père Antoine Adrien, prêtre spiritain de son état fut mon professeur d’histoire pendant deux ans. C’est avec le père Adrien que j’ai découvert des tas de mensonges émis par des historiens haïtiens et français sur Dessalines et sur l’Indépendance d’Hayti. Dans cet article, j’aimerais brosser ces mensonges ou inepties et rétablir la vérité historique.

Dessalines savait lire et écrire.

N’oubliez pas que Dessalines était officier de l’Armée Française, alors il avait reçu une formation militaire et pour commander un régiment, il devrait pouvoir être en mesure d’écrire des rapports et correspondre avec ses supérieurs hiérarchiques par écrit. Je dois vous dire que Dessalines était lui-même un grand orateur. Ne gober pas tout ce que disent nos ennemis. Et, puis saviez-vous que Dessalines était un noir albinos, du genre griffe. On raconte toutes sortes de niaiseries sur Dessalines pour nous porter à le haïr. Nous devons faire très attention avec les livres d’histoire, surtout ceux qui sont écrits par nos ennemis.

Mon ami Jean Eddy Saint Paul a écrit ceci sur sa page Facebook : « Comment parler du problème spirituel d’Haïti sans parler de Bois-Caïman, dixit Pasteur Grégory Toussaint (right now). Quand Pat Roberson le disait « il était raciste, pas vrai? »! Sa vle di pito Ayiti te rete nan esklavaj nan men Blan je vêt ki t ap maltrete zansèt nou yo. Ala traka papa! » Jean Eddy Saint Paul, comme chercheur, je trouve que tu devrais maîtriser certains faits sur l’indépendance. Premièrement, connais-tu l’influence des prêtres Jésuites dans la guerre de l’indépendance et leur participation dans la cérémonie du Bois-Caïman ?

Deuxièmement, sais-tu que Jean Jacques Dessalines pratiquait la Kabbale ? Troisièmement, sais-tu que le cochon soit disant qui a été égorgé rentre dans le cadre d’une alliance et cette pratique est courante dans le judaïsme et est décrite dans la Sainte Bible ? Sais-tu que nos pères fondateurs étaient des croyants ? La prière de Boukman le confirme bien. Je ne me porte pas en défenseur de Gregory Toussaint, le pasteur est un homme de grand verbe, il peut se défendre. Mais, j’appuie Gregory Toussaint dans la mesure que cette cérémonie n’a rien à voir avec des loas et des esprits de l’Afrique.

C’est le Dieu créateur lui-même, qui est l’Éternel qui a signé ce pacte avec nos pères fondateurs. J’ai eu la chance de lire un livre sur Dessalines à la Bibliothèque des Pères du Saint Esprit où il est fait mention que Dessalines avait lu le livre des Hébreux dans la Sainte Bible et avait en témoignage ce que le Bon Dieu avait fait pour les Hébreux comme Jacob, Abraham, Isaac, Barack, David et il a décidé de servir ce Dieu et lui a demandé de l’aide pour libérer nos frères du joug de l’esclavage. Eddy, tu es un bibliothécaire, il y a des recherches que tu dois faire pour comprendre le mythe qui entoure la Cérémonie du Bois-Caïman et l’Indépendance d’Haïti.

Aucune religion ne peut réclamer l’indépendance d’Haïti comme leur acquis. Nos pères fondateurs étaient des hommes foncièrement spirituels. Certains pratiquaient le vodou vrai tel que décrit par Jean Fils Aime dans « Vodou, je me souviens ». D’autres pratiquaient la Kabbale ; et ils étaient tous croyants. Ils croyaient dans le Dieu véritable qui est l’Eternel et qui est Jéhovah. Le père Antoine Adrien m’avait parlé de l’influence des prêtres jésuites dans la révolution haïtienne. Ces prêtres étaient des guides spirituels qui orientaient dans le champ de la spiritualité les actions de nos pères fondateurs. D’après le père Antoine Adrien, ces prêtres étaient à la fois des Templiers et des Kabbalistes. Donc, on comprend bien pourquoi la prière de Boukman revêt d’un cachet propre à la spiritualité transcendantale. C’est la prière d’un combattant qui croit que l’Eternel Dieu peut l’aider à bon escient dans son entreprise libératrice. Lisons ensemble la prière de Boukman :

« Le dieu qui a créé la terre, qui a créé le soleil qui nous donne la lumière.
Le dieu qui détient les océans, qui assure le rugissement du tonnerre.
Dieu qui a des oreilles pour entendre : toi qui es caché dans les nuages, qui nous montre d’où nous sommes, tu vois que le blanc nous a fait souffrir.
Le Dieu de l’homme blanc lui demande de commettre des crimes.
Mais le Dieu à l’intérieur de nous veut que nous fassions le bien.
Notre dieu, qui est si bon, si juste, nous ordonne de nous venger de nos torts.
C’est lui qui dirigera nos armes et nous apportera la victoire.
C’est lui qui va nous aider.
Nous devrions tous rejeter l’image du dieu de l’homme blanc qui est si impitoyable.
Écoutez la voix de la liberté qui chante dans tous nos cœurs
 »

Ce qu’il faut retenir est que nos pères fondateurs savaient d’où ils sont issus. Nous ne sommes pas seulement des descendants africains. Mais, nous sommes des descendants hébreux à part entière. Si bien que beaucoup d’Haïtiens pratiquaient la kabbale mystique et philosophique, et même la kabbale occulte. Durant le 19eme et 20eme siècle, on recensait des Haïtiens qui pratiquaient la Salomonide qui est une branche de la kabbale qui se base sur la sagesse du Roi Salomon et des enseignements du Zohar. Jean Jacques Dessalines, Henri Christophe, François Capois dit Capois La Mort ne pouvaient pas réaliser ce grand exploit qu’est la révolution de 1804 s’ils n’étaient pas forts spirituellement.

C’est cette spiritualité qu’on veut retrouver et partager avec nos frères haïtiens. Nous devons apprendre à subjuguer, contrôler le mental et ne pas nous laisser emmener par nos désirs, notre ego qui ne font que nous détruire. Du 22 Août 1791, date de la cérémonie du Bois-Caïman au 1er Janvier 1804, on n’a rien pipé sur les pratiques spirituelles des fondateurs de la nation haïtienne.

Et pourtant ces documents sont bien archives dans des bibliothèques. Pendant ces treize années, il y a eu des cérémonies spirituelles de fraternité et de solidarité pour interpeller le Dieu créateur et lui demander de nous accompagner dans nos démarches libératrices. Nos pères fondateurs n’étaient pas des sauvages.

Nous avions affaire à des hommes intelligents qui étaient des surdoués et qui avaient un génie militaire. Jusqu’à aujourd’hui les Haïtiens prouvent qu’ils ont du génie. Regarder ce que nos analphabètes fonctionnels et nos professionnels réalisent en Amérique du Nord et un peu partout dans le monde. L’Haïtien quand il a la possibilité d’actualiser son potentiel, il fait des merveilles.

Je veux terminer sur une note plus ou moins sereine. Aujourd’hui, nous voulons que chaque haïtien puisse se comporter en un Dessalines, en un Christophe, en un Capois La Mort, en un Charlotin Marcadieux, en un Boisrond Tonnerre. Ce sont des hommes qui furent spirituels et mystiques et qui étaient connectés avec la Lumière et le Verbe. Leur union parfaite avec la source qui est l’Eternel-Dieu les a permis d’affronter les impedimenta de la vie et de soulever la montagne de l’esclavage. Aujourd’hui, nous devons prier et demander à Dieu de nous aider dans notre combat pour l’érection de la Nouvelle Haïti qui sera Hayti. Je soumets à votre attention un modèle de prière du croyant :

La prière d’un croyant

Seigneur! Je suis ignorant. Je ne sais pas quoi te demander. Accorde-moi seulement ce que tu sais être le mieux pour moi. Donne-moi la force et la sagesse d’être heureux partout où tu voudras que je sois, de tout ce que tu jugeras bon de me donner. Je n’ai ni vertu, ni dévotion. Mes actions sont viles et pleines de péchés, je n’ai par moi-même aucun mérite et le mental m’a complètement écrasé. Pour un pécheur comme moi, O Seigneur ! Il n’y pas d’autre refuge que de demeurer à tes pieds. Je n’en demande pas davantage. Fais de moi ton esclave, afin que je devienne tien, et que tu deviennes mien.

Notre indépendance a été acquise au prix du sang et d’un effort surhumain. Nos héros de l’indépendance étaient des surhommes qui, à force de prier et de vivre selon les principes bibliques sont arrivés à développer une résilience et une spiritualité hors pair. Remettons-nous au Seigneur, il saura changer le cœur de nos frères et sœurs haïtiens qui sont animés de la haine, de l’aigreur, de l’envie et de la jalousie. Je vous laisse mes chers lecteurs avec le psaume 71. Que Dieu vous bénisse ! Que Dieu bénisse Haïti et qu’il porte nos frères et sœurs à chercher sa présence et sa faveur. Que vive Hayti !

Psaume 71

1 Eternel ! je cherche en toi mon refuge : Que jamais je ne sois confondu ! 2 Dans ta justice, sauve-moi et délivre-moi! Incline vers moi ton oreille, et secours-moi! 3 Sois pour moi un rocher qui me serve d’asile, Où je puisse toujours me retirer ! Tu as résolu de me sauver, Car tu es mon rocher et ma forteresse.

4 Mon Dieu, délivre-moi de la main du méchant, De la main de l’homme inique et violent ! 5 Car tu es mon espérance, Seigneur Eternel ! En toi je me confie dès ma jeunesse. 6 Dès le ventre de ma mère je m’appuie sur toi; C’est toi qui m’as fait sortir du sein maternel; tu es sans cesse l’objet de mes louanges.

7 Je suis pour plusieurs comme un prodige, Et toi, tu es mon puissant refuge. 8 Que ma bouche soit remplie de tes louanges, Que chaque jour elle te glorifie ! 9 Ne me rejette pas au temps de la vieillesse; Quand mes forces s’en vont, ne m’abandonne pas! 10 Car mes ennemis parlent de moi, Et ceux qui guettent ma vie se consultent entre eux, 11 Disant : Dieu l’abandonne; Poursuivez, saisissez-le; il n’y a personne pour le délivrer.

12 O Dieu, ne t’éloigne pas de moi! Mon Dieu, viens en hâte à mon secours ! 13 Qu’ils soient confus, anéantis, ceux qui en veulent à ma vie ! Qu’ils soient couverts de honte et d’opprobre, ceux qui cherchent ma perte !

14 Et moi, j’espérerai toujours, Je te louerai de plus en plus. 15 Ma bouche publiera ta justice, ton salut, chaque jour, Car j’ignore quelles en sont les bornes. 16 Je dirai tes œuvres puissantes, Seigneur Eternel ! Je rappellerai ta justice, la tienne seule.

17 O Dieu ! tu m’as instruit dès ma jeunesse, Et jusqu’à présent j’annonce tes merveilles. 18 Ne m’abandonne pas, ô Dieu ! même dans la blanche vieillesse, Afin que j’annonce ta force à la génération présente, Ta puissance à la génération future !

19 Ta justice, ô Dieu ! atteint jusqu’au ciel; Tu as accompli de grandes choses : ô Dieu ! qui est semblable à toi? 20 Tu nous as fait éprouver bien des détresses et des malheurs; mais tu nous redonneras la vie, Tu nous feras remonter des abîmes de la terre. 21 Relève ma grandeur, Console-moi de nouveau ! 22 Et je te louerai au son du luth, je chanterai ta fidélité, mon Dieu, Je te célébrerai avec la harpe, Saint d’Israël ! 23 En te célébrant, j’aurai la joie sur les lèvres, La joie dans mon âme que tu as délivrée; 24 Ma langue chaque jour publiera ta justice, Car ceux qui cherchent ma perte sont honteux et confus.

Kerlens Tilus     1/11/2018

Futurologue/ Templier de Dieu

Snel76_2000@yahoo.com

Tel : 631-639-0844

https://rezonodwes.com/la-verite-sur-lindependance-d-haiti/

Publicités