Galerie

En route, après le départ de Jovenel Moïse, pour un gouvernement composé et dirigé par des femmes en Haïti: exigeons des négociations pour le départ immédiat du régime de Jovenel Moïse


Le Vrai Discours Actuel de Hermann Cebert

En 1986, qui est l’année du départ de Jean-Claude Duvalier, et qui devait être la fin de la dictature des macoutes et des militaires en Haïti, la classe politique haïtienne s’était faite rouler dans la farine par les ambassades étrangères ainsi que par les purs et durs de la dictature. On se souvient à ce sujet de la présence de Maître Gérard Gourgue, qui soi-disant, représentait la ligue des droits humains et de la société civile, un véritable traite de l’ensemble de la classe politique du pays.

Or, c’est de cette manière que que le peuple haïtien avait été bafoué par son élite politique en collaborant avec les militaires, qui étaient selon plusieurs encore sous les autorités du clan des duvalieristes et des jeanclaudistes.

Évidemment, comme l’aurait voulu le peuple haïtien, que le 7 février 1986 soit une nouvelle indépendance, et à ce sujet, les slogans ne manquaient pas pour…

Voir l’article original 909 mots de plus

Publicités