Galerie

Les insurrections des haïtiens et la désinformation des médias traditionnels


Lorsqu’on écoute les radios et les chaines de télévisions des médias traditionnels ( ceux qui ont des intérêts dans la misère que vivent les haïtiens), on pourrait croire que les haïtiens se sont calmés et que tout est redevenu normal en Haïti comme si les haïtiens avaient accepté de continuer de souffrir ou d’accepter Jovenel Moïse encore comme président d’Haïti. On appelle tout cela de la manipulation et de la désinformation car hier soir et jusqu’à très tard durant la nuit des pneus enflammés jonchaient encore aux intersections de presque toutes les rues de la capitale de Port-au-Prince.

Durant l’après midi il y avait la plus grosse manifestation à Carrefour, l’une des plus grandes agglomérations situées Sud-Ouest de Port-au-Prince. Pourtant lorsqu’on écoute ou regardes les chaines des différents médias traditionnelles on ne fait que parler d’un retour au calme dans le pays. Durant toute la nuit du 17 février 2019 , la police secrète du régime accompagnée de plusieurs policiers hommes de mains de jovenel Moïse ont assassiné plusieurs jeunes dans les quartiers les plus pauvres du pays.

Malheureusement aucun des médias traditionnels n’a rapporté ces choses horribles et ces assassinats gratuits dans le pays. On rapporte également d’autres cas d’assassinats de jeunes de femmes et d’enfants qui ont été retrouvé dans plusieurs grandes villes pays. Ce sont des opposants au régime de Jovenel Moïse que le président a ordonné à sa police et à sa milice de tuer.

Pourquoi les médias traditionnels refusent de rapporter la vérité et pourquoi ils continuent de tolérer la souffrance du peuple haïtiens. Tous ceux qui ne dénoncent pas Jovenel Moïse sont les complice de Jovenel Moïse. Et L’Histoire n’oubliera jamais leurs participation à l’extermination de la jeunesse actuelle d’Haïti.

Hermann Cebert

Publicités