Le Vrai Discours Actuel de Hermann Cebert

J'aime Haïti J'aime Haïti J'aime Haïti J'aime Haïti J'aime Haïti J'aime Haïti J'aime Haïti J'aime Haïti J'aime Haïti J'aime Haïti

Poésie et société


Quand j’étais jeune je me pasionnais pour la poésie et l’écriture poétique. J’ai commencé à écrire en français et très vite je me suis intéressé à l’écriture créole de la poésie et si j’avais les aides et les supports nécessaires, malgré mes sollicitations auprès de grandes figures haïtiennes, et les vols de textes dont j’ai souvent été victime, j’aurais pu déjà publier plusieurs recueils de textes.

Certains ont quasiment volé certains de mes textes alors que d’autres en ont même publié certains autres textes. Malgré le plagiat de certain, je n’ai jamais cessé d’écrire à la fois des textes poétiques et des textes de réflexion sur la politique, l’économie et le social.

Avec le temps, j’ai appris qu’il faut protéger mes textes et de les publier sur mes blogs malheureusement là encore les vols continuent car les astuces et les combines des gestionnaires et des fournisseurs de pages Web et des blogs finissent toujours par nous voler nos blogs et nos pages Web pour y placer des tonnes de publicités qui rapportent beaucoup.

Sur cette page intitulée Poésie et Littérature Sociale la poésie est plutôt un prétexte car combinant à la fois rapidité de l’écriture, et synthèse de la pensée.

Toutefois par moment je me laisse aller pour soigner l’écriture poétique et d’autres fois j’accorde plus d’importance à la pensée et à la publication qu’à la forme poétique en tant que tel.

Je privilégie souvent donc la pensée et la publication que la forme et ceci c’est mon choix et je laisse aux critiques et aux esthéticiens de s’en occuper sauf si je devrai publier sous forme de livre papier, dans ce cas là je m’efforcerai peut-être de jeter une attention particulière aux diverses formes bien que en soi, le style, les règles et la grammaire sont en quelque sorte d’éléments fondamentaux dans l’actualité du discours actuel.

Les diverses formes de mes textes correspondent aux abcdaires de la nouvelle littérature numérique à laquelle je participe actuellement.

 Cependant, les défauts des texts actuels si je peux les appeler ainsi, s’élimineront d’eux mêmes avec le temps car actuellement nous ssommes en train de créer une nouvelle littérature numérique et également les outils actuels seront plus raffinés à la longue.

Contrairement à Ronsard, Paul Valéry, Victor Hugo, Karl Brouard, Etzer Vilaire ou Oswald Durand notre écriture poétique numérique demande un peu plus de perfectionnement et l’avenir même de cette nouvelle écriture rapide et instantannée apportera ces améliorations.

Les poètes de la vieille génération avaient le temps pour peaufiner leurs textes ils n’avaient guère l’urgence de publier et imprimer était un travail ardu d’édition et de correcteur or, l’écriture à l’ère du numérique exige plutôt la rapidité, l’instantanéité sans oublier le rétrécissement du temps de l’actualité.

La correction des textes de la littérature numérique implique peut-être de nouveaux programmes et de nouveaux modèles capables de réfléchir les règles de style, de grammaire et d’orthographe afin d’éliminer les fautes inhérentes au niveau actuel des différentes programmations linguistiques.

Il est évident que le modèle binômiale qui existe actuellement doit être compléter par l’introduction d’une troisième variable de réflexion en vue de permettre les autocorrections dans l’écriture d’un texte.

La littérature numérique est une littérature de texte court, de mot contracté, de vocabulaire intralinguistique, de spontanéité, de rapidité, d’actualité et d’information.

De cette caractéristique il en découle que la présence de fautes dorthograffe, 2 grammaire et de style fass partie de l’âge  même de cette nouvelle littérature.

Les puristes et les traditionnalistes qui exigent la perfection des langues écrites ne comprennent pas la nature de la littérature numérique actuelle pas plus qu’ils ne saisissent non plus les caractéristiques et le changement de modèle littéraire à l’heure du numérique à deux variables soit binôme actuel.

Hermann Cebert

Publicités